FSALE
AALE de l'Allier: Inhumation du sergent (er) Bernard Jean-Joseph

AALE de l'Allier: Inhumation du sergent (er) Bernard Jean-Joseph

  L’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de l’Allier a été confronté à la disparition hélas programmée d’un de ses membres parmi les plus attachants et fidèles.

Major (er) Hubert Midy: "Les Héros de toutes les guerres": 1918

Major (er) Hubert Midy: "Les Héros de toutes les guerres": 1918

                                                      SERIE, LES HEROS DE TOUTES LES GUERRES. 1918.

AG et CA à l'Amicale de pays d'Aix et de la Sainte Baume

AG et CA à l'Amicale de pays d'Aix et de la Sainte Baume

Après la mise en place récente d’un nouveau directeur à la tête de l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, le hasard des choses et du calendrier offrait à l’Amicale…

Centenaire de l'Amicale de Genève: 20 mars 2018

Centenaire de l'Amicale de Genève: 20 mars 2018

En 2015, Antonio Da Silva Manteigas, ancien du 2ème REP ayant participé à l’opération “Bonite” à Kolwezi, prend la présidence de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Genève:…

-->

Nazare-Aga Djibrail

 

Un officier perse engagé dans les rangs de la Légion étrangère

                                         « Le plus parisien des princes persans »

Fils du général  NAZARE-AGA Yemin, ministre détaché auprès du gouvernement français, Kharaman-Khan est né à Paris le 2 mai 1877, et décédé à Paris le 5 décembre 1955.

Après des études secondaires en France, il intègre Polytechnique. A sa sortie, il entame une carrière diplomatique. En outre, il est capitaine dans l’armée perse (Iran  aujourd’hui).

En aout 1914, sans faire état de son grade dans l’armée perse, et sans se prévaloir de son titre d’ancien de Polytechnique, il signe un engagement au titre du 2éme Régiment de Marche du 2éme Régiment étranger et rejoint le dépôt de Toulouse en aout 1914. Il est affecté au bataillon « C », qui rejoint Mailly-le-camp pour y parfaire son instruction.

Le bataillon monte au front le 11 novembre 1914.Le légionnaire NAZARE-AGA est affecté à la compagnie de mitrailleuses du bataillon « C ». Il est nommé au grade de caporal le 3 mars 1915 et de sergent le 28 mai. Il participe avec sa compagnie à l’offensive de Champagne. Il combattra dans le secteur des ouvrages de Wagram.

Le 28 septembre 1915, le sergent NAZARE-AGA est grièvement blessé par éclats d’obus durant l’attaque du secteur de la tranchée de la Kultur, sous un violent bombardement ennemi. Il est évacué sur l’hôpital de Lyon.

Après sa convalescence, il repart au front où il est affecté à la 2éme compagnie de mitrailleuses du RMLE, créé le 11 novembre 1915. Il participe à l’offensive de la Somme et à la prise du village de Belloy-en-Santerre avec son bataillon.

Le 11 juillet 1916, par décret ministériel, il est nommé sous-lieutenant à titre étranger pour la durée de la guerre et reste affecté à la 2éme compagnie de mitrailleuses.

Il continue les combats avec le RMLE en 1917 et il est promu sous-lieutenant à titre définitif le 24 mai 1917 (décision ministérielle en date du 17 mai, JO du 22 mai 1917). Le 26 mai, il est promu chevalier de la Légion d’honneur, avec attribution de la Croix de guerre avec palmes.

Le 4 juillet 1917, le sous-lieutenant  NAZARE-AGA fait mouvement, avec le RMLE, et  s’installe avec sa compagnie de mitrailleuses à Lhery (Marne). A partir du 20 aout, il participe à la prise du village de Cumières.

Le 27 mai 1918, il est promu au grade de capitaine à titre temporaire et prend le commandement de la 1ère  compagnie de mitrailleuses du 1er bataillon (capitaine JACQUESSON) et participe à la percée de la ligne HIDENBURG.

Après l’Armistice le 11 novembre 1918, il suit le RMLE en Allemagne. Le capitaine NAZARE-AGA est démobilisé le 25 mars 1919.

Après sa libération, commandant de réserve, il créé une amicale des volontaires étrangers de la Grande Guerre. Il reste en rapport avec le général ROLLET, qui l’invite au ravivage de la flamme du soldat inconnu le 1er novembre 1937, devant les membres de son amicale. En 1946, il fonde la maison des invalides de la Légion étrangère (MILE) qui sera installée au château de Saint-Julien dans l’Isère.

Il sera au centre d’une rivalité entres amicales d’anciens de la Légion étrangère. En effet, les amicales d’anciens de la Légion étrangère d’avant la guerre, ne font pas causes communes avec les engagés volontaires pour la durée de la guerre(EVDG).

Ce n’est qu’en 1953 que cesseront les conflits avec le regroupement des associations au sein de l’USAL, sous l’impulsion du général FLIPO.

 

Commandeur de la Légion d’Honneur-

Croix de guerre 14/18 avec une palme et 9 étoiles (1 de vermeil, 5 d’argent et 3 de bronze).

Légionnaire honoraire de 1ère classe en 1945.

                                  

Le nom de ce noble serviteur de la France restera gravé aux côtés des plus purs des nôtres.

 

 NAZARE-AGA Kharaman

 

Frère de Kharaman, né à Paris le 29 janvier 1896.Décédé le 26 avril 1967 à Neuilly.

 Engagé Volontaire pour la  Légion Etrangère le 1 mai 1914, il est affecté au 2 RE.

Soliman est versé dans l’aviation en 1915 et obtient son brevet de pilote militaire N° 2435, le 19 janvier 1916. Il est nommé caporal le 12 aout 1916.

Il est versé dans une escadrille de l’Armée d’Orient du 2 septembre 1916 et combattra sur le front de Salonique sur avion Farman .Il revient en France en le 20 juin 1917 et est affecté à l’escadrille N° 82. Il sera nommé sergent, puis sous-lieutenant.

Il vole sur un Nieuport N° 3714.Il est abattu au cours d’un combat aérien contre 4 Fokkers au- dessus de Festieux (Aisne) et capturé le 29 juillet 1917. Son vainqueur est l’Oberstlieutenant Hans KUMMETZ, commandant la Jasta 1.

 Anecdote : ce commandant fit larguer une lettre au-dessus des lignes françaises, précisant qu’il l’avait forcé à atterrir dans leurs lignes, fait prisonnier, mais qu’il était en bonne santé.

Souleymane NAZARE-AGA s’est évadé et a été acheminé au centre de rapatriement de Cherbourg.

Cité à l’ordre de l’Armée N° 29 du 20 aout 1917 :

« Sujet Persan, engagé volontaire dans l’Armée française, excellent pilote faisant l’admiration de tous par son entrain et sa bravoure. Le 29 juillet 1917, s’est précipité avec un admirable dévouement au secours d’un camarade aux prises avec 6 appareils ennemis et n’a pas hésité d’engager le combat contre 4 monoplans ennemis à 5 kms à l’intérieur des lignes ennemies. »

Croix de guerre avec étoile de vermeil- Chevalier de la Légion d’honneur le 7 juin 1918.

Fin de contrat le 26 mai 1919, il déclare se retirer 11, rue de Magdebourg à Paris (16).

NAZARE-AGA Soleyman

 
 

SOURCES: Revue Pionniers, N° 136, d’avril 1998.

                    Documents de la famille NAZARE-AGA et archives FSALE.

Avec l’aimable autorisation des petits enfants Isabelle et Arnaud

 

Major (er) Hubert MIDY chargé de la mémoire auprès de la FSALE

                                                                       

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 610 invités et aucun membre en ligne