FSALE
LEGION'ARTS Amicale des Artistes de la Légion.

LEGION'ARTS Amicale des Artistes de la Légion.

Lors de l’Assemblée Générale Ordinaire de la FSALE, une nouvelle Amicale “LEGION’ARTS” était acceptée au sein de la Fédération. Qui ? où ? quoi ? Comment ? avec Qui ?…

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

Assemblée Générale de la Fédération (FSALE).

L’Assemblée Générale Ordinaire de la FSALE s’est déroulée le mardi 12 juin 2018 au fort de Nogent au sein du Groupement de Recrutement de la Légion Etrangère.

-->

Eté 1918, si le traité de Brest-Litovs a permis à l’Allemagne, en provoquant la réédition de la Russie, de concentrer son armée sur le front de l’Ouest, les offensives allemandes de juin et juillet 1918 ont été un échec et le renfort des alliés américains et britanniques lui sera fatal.

Dès le mois d’août 1918, débute une offensive franco-britannique qui ne s’arrêtera plus.

Dans ses mémoires, Erich Ludendorff, général en chef des armées allemandes, parle de la date du 8 août comme d’un “jour de deuil de l’armée allemande”: il sait à ce moment-là que la guerre est perdue pour de bon. Le recul des forces allemandes commence alors, avec de lourdes pertes sur tout le front franco-belge. Dès septembre, l’Etat-major allemand fait savoir à l’empereur Guillaume II qu’il n’y a plus d’espoir de gagner la guerre. Mais ce dernier, ainsi que les chefs militaires, ne sont pas prêts à assumer la défaite, il faudra encore deux mois pour que l’Armistice soit “négociée” et signée.

 

Après la fin du conflit, les cérémonies de commémoration de l’armistice signé le 11 novembre 1918 s’organisent progressivement. La première se tient en 1919 dans la chapelle des Invalides à Paris, en présence du maréchal Foch. En 1922, le 11 novembre est déclaré fête nationale grâce à l’intervention des anciens combattants auprès du parlement. Interdites par l’occupant de 1940 à 1944, elles sont régulièrement célébrées depuis 1945.

L’année suivante, les cérémonies du 11 novembre 1945 reflètent la volonté du général de Gaulle de faire du Mont Valérien, théâtre du martyre de nombreux résistants, un haut lieu de mémoire pour les combattants et les victimes du nazisme.

Le 10 novembre, les corps de quinze Français morts pour la patrie sont amenés en trois cortèges, des portes de Paris aux Invalides: combattants des trois armes, prisonniers, déportés, hommes et femmes, ils symbolisent à la fois l’unité nationale et les différents théâtres d’opération et lieux de souffrance.

 

 

Le 11 novembre, jour de commémoration de l’armistice de 1918 est progressivement devenu l’occasion de comprendre l’Histoire de cette Grande Guerre.

Désormais, ce jour de mémoire permet d’évoquer régulièrement un épisode particulier de la Grande Guerre, éventuellement associé, en fonction des anniversaires, à une thématique plus large: en 1989, la Grande Guerre et la mémoire de la Révolution française; en 1992, les troupes coloniales dans la Première Guerre mondiale; en 1998, la contribution des Alliés à la Première Guerre mondiale; en 2003, le 85ème anniversaire de l’Armistice de 1918 et le 80ème anniversaire du premier allumage de la Flamme du souvenir par André Maginot; en 2004, le début de la guerre et la victoire de la Marne; en 2006, Verdun; en 2008, le 90ème anniversaire de 1918.

 

 

Cette cérémonie garde aujourd’hui tout son sens car elle est l’occasion de rendre hommage aux combattants pour que ne sombrent pas dans l’oubli les sacrifices et les souffrances de toute une génération

 

 

En 2008, alors que le dernier poilu français, Lazare Ponticelli, vient de disparaître, le sens de cette cérémonie reste intact. Il ne s’agit pas de célébrer la victoire mais “de rendre hommage aux victimes, combattants ou civils afin que ne sombrent pas dans l’oubli les sacrifices et les souffrances de toute une génération. Il importe à cette occasion de faire de la jeunesse l’héritière des valeurs qu’ils ont défendues”.

C’est le 28 février 2012, que le Parlement a fait du 11 novembre une journée d’hommage à tous les Morts pour la France (loi n°2012-273). Sans abandonner l’héritage historique de la Première Guerre mondiale et les autres journées nationales commémoratives, cette loi confère à cette célébration du 11 novembre une solennité encore plus grande.

CM

 

Les héros de toutes les guerres: 1914 - 1918

Par le major (er) Hubert Midy chargé de la mémoire auprès de la FSALE

Morts pour la France de la Légion au 4ème trimestre 1917.

 PILOTES :

 

-Sergent  BARCLAY de THOLEY Charles,

né à Chateauroux (36)

                                   -Engagé volontaire le 12-08-1914 au RMLE-

                                   -Elève-pilote le 18-05-1917 à Avord (18)-

                                   -Pilote le 13-08-1917-

                                   -Caporal le 15-02-1915- Sergent le 01-10-1915-

-Citation à l’ordre de l’Armée le 01-10-1915, avec attribution de la Médaille Militaire-

-Mort pour la France le 19-11-1917 à Senlis (60)-

-Inhumé à la Nécropole Nationale Verberie (60), tombe 279-

 

-Caporal  WALCOTT  Stuart, né le 08-07-1896 à  Washington (USA)-

                                   -Engagé volontaire le 08-06-1917 au RMLE, au titre de l’Aviation-

                                   -Elève-pilote le 10-06-1917 à Pau (64)-

                                   -Pilote le 06-09-1917-

                                   -Caporal le 22-09-1917-

                                   -Mort pour la France le 12-12-1917 à Saint-Soupplets (77)-Disparu au combat.

 

-Caporal  TRINKARD  Charles , né le 25-05-1891 à Vevey (Suisse)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1914- Caporal le 07-08-1917-

                                   -Elève pilote le 07-08-1917 à Pau-

                                   -Pilote le 24-07-1917- mutations à Dijon, Avord et Pau-

                                   -Chute de son avion au-dessus d’Hamonville (54)-

                                   -Mort pour la France le 29-11-1917-

 

- Caporal WILMART de GLYMES  Jérome, né le 08-02-1893 à Buenos Ayres (Argentine).

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1917-Caporal le 15-06-1917-

                                   -Elève-pilote le 12-04-1917 à Pau (64)

                                   -Pilote le 31-05-1917

                                   -Mort pour la France le 01-11-1917, aux environs de Souain -51)-

-Tué à l’ennemi- Inhumé à la Nécropole Nationale de Suippes (51), tombe 3728-

 

-Caporal  ZAKMANN  Nathan, né en 1891 en Russie à Krivossas-

                                    -Engagé volontaire au RMLE

                                   -Elève-pilote et pilote, non connu.

                                   -Mort pour la France le 01-10-1917, à Avord,  ambulance 9/9-

                                   -Des suites de ses blessures, après la chute de son avion-

 

Officiers et Légionnaires:

 

                  -Sous-lieutenant CADIX  Jean-René, né le 04-12-1984 à Enfidaville (Tunisie)-

                                   -Affecté au RMLE, classe 1904-

                                   -Mort pour la France le 14-10-1917,à Avrainville (54)-

                                   -Maladie contractée en service                -

                                   -Inhumé au carré militaire d’Avrainville (54), tombe 1-

 

-Légionnaire  CLOSSET  Joseph, né 27-11-1885 à Badonviller (54)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE, classe 1905-

                                   -Mort pour la France le 08-12-1917 à Minorville (54)

                                   -Des suites de ses blessures, à l’ambulance 9/9-

 

-Légionnaire CUINTU  Osie, Salomon- né le 18-10-1892 à Husi (Roumanie)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en  1914

                                   -Mort pour la France le 25-12-1917 à Royaumeix (54)

                                   -Des suites de ses blessures par éclat d’obus-

 

-Légionnaire FOLCH  Jean, né le 05-12-1879 à Saint Amirico (Espagne)-

                                   -Engagé volontaire en 1914 au RMLE-

                                   -Mort pour la France le 30-11-1917, à l’Hôtel Dieu de Lyon-

                                   -Maladie contractée en service.

 

-Légionnaire  JORDAN  Samuel, Daniel, né le 18-06-1887 à Genève (Suisse)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE, en 1915-

                                   -Mort pour la France le 14-11-1917, brulé vif dans son abri-

                                   -Secteur de Bernecourt (54)-

                                   -Inhumé à la Nécropole Nationale de Flirey (54), tombe 251-

 

-Légionnaire MATHEKOWITSCH  Jean, né 31-08-1887 au Luxembourg-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1917-

                                   -Mort pour la France le 11-11-1917 à Flirey (54)

                                    -Disparu au combat-

                                  

-Légionnaire  RICHARD  Alphonse, né 29-12-1882 à Crepy (02)

                                   -Engagé volontaire au RMLE ( classe 1902)

                                   -Mort pour la France le 27-12-1917 à Nogent-sur-Oise (60)

                                   -Inhumé au carré militaire de Nogent-sur-Oise, sépulture individuelle-

 

-Légionnaire  ROCHA  Fernand, né à Rio de Janeiro (Brésil), le 15-12-1894-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1914-

                                   -Mort pour la France le 09-11-1917, tué à l’ennemi à Flirey (54)-

                                   -Inhumé à la Nécropole Nationale de Flirey (54), tombe 256.

 

-Légionnaire   SIERRA  Manuel, né le 27-11-1882 à Huesca (Espagne)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1917-

                                   -Mort pour la France le 156-10-1917, à Minorville(54)-

                                   -Des suites de ses blessures-

 

-Légionnaire  de 1ére classe  VOLPI  Zaverio, né le 17-05-1887 à Rochetta (Italie)-

                                   -Engagé volontaire au RMLE en 1915-

                                   -Mort pour la France le 17-10-1917, à Bernecourt (54)-

                                   -Inhumé à la Nécropole Nationale de Flirey (54), tombe 526-

 

-Caporal  YAMANAKA  Tadao, né le 22-06-1886 à Hiroshima (Japon)-

                                    -Engagé volontaire au RMLE en aout 1916- Caporal-

                                   -Mort pour la France le 04-12-1917 à l’hôpital complémentaire N°  19-

                                   -Suites des blessures de guerre.

                                   -Inhumé à la Nécropole Nationale de Noviant aux prés (54), tombe 2434-

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 223 invités et aucun membre en ligne