FSALE
Lettre ouverte pour une bonne cause: lecture et calligraphie...

Lettre ouverte pour une bonne cause: lecture et calligraphie...

  J’ai toujours souhaité m’entourer d’une belle bibliothèque de livres “Légion” à l’identique de l’adjudant-chef en retraite Clément Ragot qui est parvenu à rassembler une collection de livre traitant de…

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

  J’ai en mémoire, une réelle émotion quand une émission de télévision présentait l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, l’édifice de solidarité légionnaire. Emotion, lorsque des pensionnaires sélectionnés et…

-->

La 13e DBLE régiment des pays chauds, renouait avec ses origines de Narvik sous le soleil du Larzac, dégoulinant de pluie glacée du meilleur effet quand elle pendait en gouttes cristallines aux lobes des oreilles des participants à ce premier « Camerone » de la Demi-brigade sur le sol métropolitain.

 

Marque indélébile de son intégration dans un paysage et une région au passé antimilitariste sulfureux, symboliquement utilisé dans des prises de positions hostiles à toute implantation militaire, de nombreux aveyronnais avaient fait le déplacement pour voir et accueillir cette “Phalange magnifique” déployée dans toute la splendeur d’un superbe régiment Légion qui renait de ses cendres, indestructible.

 

 

La nature fait bien les choses car au soleil brûlant de la présentation du drapeau de juin dernier, s’opposait ce temps hivernal, de quoi faire comprendre aux légionnaires qu’ils devraient maintenant s’adapter aux conditions qui devaient être celles que leurs anciens connurent en 1940, au moment où leur régiment s’implantait dans ce même camp,   avant de partir pour la Norvège et se couvrir de gloire à Narvik et à Bjervik.

 

Trempés, les anciens légionnaires et leurs amis ne se sont pas trompés en souhaitant marquer par leur présence leur attachement nostalgique à ce beau régiment. La 13 a fière allure. Que les vents de la destinée lui soient favorables guidés par sa devise : “More Majorum” (à la manière de nos Anciens) qui l’accompagnera inlassablement sur la voie honorable de sa fidélité à sa France chérie et où l’amour du chef et l’obéissance seront aux rendez-vous, n’en doutons pas…

CM

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 440 invités et aucun membre en ligne