FSALE

Il n’a été faite aucune modification au vécu. Aucune description n’a été ajoutée dans le but de romancer la réalité. Il est évident que toute retranscription comporte une part d’imperfections, mais il reste qu’écrire une parcelle de son vécu individuel, donne toute la richesse à ce qui fait notre mémoire collective.

Cet article est un peu un conte de fées en souhaitant simplement que les impressions de lecture pénètrent votre esprit afin que vous rejoignez mon univers au delà du réel actuel.

Earl Nightingale disait: “Nous devenons ce à quoi nous pensons le plus souvent”. Si cela était vrai, alors il nous faut conclure que nous ne sommes pas responsables des erreurs de nos parents. Nous sommes responsables uniquement de ce que nous avons créé nous même consciemment et inconsciemment. Il suffit d’apprendre à penser correctement.

Une façon de penser correctement

Tel était donc en mots simples la façon de voir les choses de la vie que me présentait ma grand-mère au soir de nos longues soirées d’hiver, calés au coin d’un feu, à l’abri du grand froid du Nord.

Rapidement, je remarquais que pour moi, c’était rarement le cas. Je constatais que nous n’étions pas égaux, certains réussissaient facilement tous ce qu’ils désiraient et d’autres, dont je faisais partie, devaient apprendre et travailler dur pour obtenir de maigres résultats. Il ne faisait à mes yeux aucun doute, il existait bien une élite constituée par des personnes qui avaient naturellement plus de chance que d’autres. Je croyais simplement que cela était donné par la bonne utilisation de leurs pensées.

Construire son tableau de rêves

J’expliquais la manière de penser de ma grand-mère à un vieux monsieur qui était devenu mon confident et qui possèdait le don exceptionnellement rare de pouvoir écouter. Cet ancien légionnaire, appelé “père Michel”, me semblait-il, appréciait beaucoup ma conversation et ma compagnie, il me dit: “Vois-tu petit, il ne suffit pas de penser, encore faut-il avoir un but dans la vie bien défini et un puissant désire de l’atteindre. Il faut établir un objectif de ton existence, programmer son futur, établir des projets, pratiquer la pensée mais ne retenir que celle qui est bonne et ainsi construire ton tableau de rêves. Tu es une nouvelle branche de l’arbre, mais tu n’es pas les racines, peut-être auras tu l’opportunité d’être la branche sur laquelle vont surgir les premiers fruits, créer de nouvelles pousses et transmettre à tes enfants le soin de porter, eux aussi des fruits.

 Cet homme m’intriguait par sa manière de vivre et de penser, il vivait intensément le présent fort d’un passé que je devinais aventureux et passionnant. Marqué dans sa chair, une main lui manquait. Sa vie devait avoir été pleine de moments difficiles, de ceux qui vous forgent à grands coups d’évènements hostiles, de malheurs, de contraintes malchanceuses.

Un engagement programmé

Un soir qui ressenblait aux autres soirs, en pensant, peut être, aux paroles du père Michel, je pris la route pour aller gaillardement m’engager à la Légion étrangère. Quelque part, au fond de moi, je souhaitais vivre un peu ce que cet ancien avait vécu au sein de cette étrange institution qui l’avait façonné de si belle manière. Vaillamment sans peur et sans reproche, j’osais quitter mes habitudes pour construire mon tableau de rêves.

Communication FSALE - Christian Morisot

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 133 invités et aucun membre en ligne