FSALE
Histoire 14/18: LcL (er) Antoine Marquet: "Le Christ des tranchées""

Histoire 14/18: LcL (er) Antoine Marquet: "Le Christ des tranchées""

"Le Christ des tranchées"                                                                           La participation portugaise à la première guerre mondiale est rarement évoquée. Les causes de cet engagement sont diverses et assez mal connues. L’assassinat du roi…

AG de l'Amicale des Anciens de la Légion étrangère du Val d'Oise

AG de l'Amicale des Anciens de la Légion étrangère du Val d'Oise

Le dimanche 04 février 2018 s’est déroulée l’Assemblée Générale de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère du Val d’Oise, dans la salle d’honneur de la Mairie de Villiers Adam…

Assemblée Générale de l'AALE 35

Assemblée Générale de l'AALE 35

C’est par une très belle journée ensoleillée et en présence du général Mariotti, représentant du grand Ouest pour la FSALE, que l’AALE 35 a tenu son assemblée générale comme tous…

Centenaire de l'Amicale de Genève: 20 mars 2018

Centenaire de l'Amicale de Genève: 20 mars 2018

En 2015, Antonio Da Silva Manteigas, ancien du 2ème REP ayant participé à l’opération “Bonite” à Kolwezi, prend la présidence de l’Amicale des Anciens de la Légion Etrangère de Genève:…

-->

La FSALE, représentant les anciens légionnaires, ne pouvait ignorer et ne pas être présente à  cette cérémonie d’hommage national aux Harkis et autres membres des formations supplétives aux Invalides ce mercredi 25 septembre.

 

Un peu d’histoire:

Au sens stricte, les Harkis étaient des soldats supplétifs “Français-musulmans” issus des campagnes algériennes entre 1954 et 1962.

Après l’indépendance, les exactions se généralisent en Algérie. Des violences indescriptibles frappent les Harkis et leurs familles. Un bilan précis de cette période demeure encore impossible à établir aujourd’hui. Durant les premiers mois de l’indépendance algérienne, plusieurs dizaines de milliers d’Harkis sont tués et dépossédés de leurs biens ou encore emprisonnés. Heureusement, 60 000 à 100 000 gagneront la métropole française par leurs propres moyens ou avec l’aide d’anciens officiers. Ces réfugiés pour la plupart seront “hébergés” dans des camps aménagés à la hâte. 41 000 Harkis passeront par ces camps. Une ordonnance datée du 21 juillet 1962, leur retire la nationalité française...

Aujourd’hui, les Harkis et leurs descendants vivant en France selon les estimations les plus probables peuvent être évaluées au nombre de 400 000.

 

25 septembre 15heures30:

Face à un soleil accablant, les Harkis et leur famille étaient regroupés dans la cour d’honneur des Invalides “subissant” la lecture d’un discours inaudible et interminable fait d’une voix monocorde par le ministre délégué auprès du ministre de la défense chargé des anciens combattants, monsieur Kader Arif.

Celui qui regarde un crime sans le dénoncer est plus coupable que celui qui le commet” ... Fort de ce dicton et surtout sans aucun besoin de polémiquer, j’ose quand même une question: “Ces anciens, dont tous ont au minimum 75 ans, méritaient-ils un tel traitement pour que leur soit exprimer toute la considération dont ils faisaient l’objet en ces lieux prestigieux ?”

COMMUNICATION FSALE

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 240 invités et aucun membre en ligne