FSALE

Comme chaque année, à la même date, notre amicale organise et participe à une journée de la mémoire et du devoir. Notre amicale honore, non seulement le souvenir de nos morts,  mais est aussi à l’initiative de la restauration  du mémorial mettant  ainsi en valeur des faits oubliés ou méconnus (La stèle des Ukrainiens  de Peynier).

Rendons hommage à ces Légionnaires Ukrainiens

Le dépôt de la Légion étrangère fut  dissout à FUVEAU (BdR) en juillet 1940.

Ces Légionnaires UKRAINIENS faisait  partie de ce  détachement,  ils attendaient au pied du rocher de La Garenne  à  PEYNIER  pour qu’ils soient démobilisés (plus de 80).

Discours de Madame BILOBRAN, présidente de L’ADVUL (association Ukrainienne) :

« C’est pour commémorer la 73em anniversaire de nos pères et grands-pères, que nous nous retrouvons au pied de ce rocher ou nos chers anciens avaient gravé un TRYZOUB peint en jaune et bleu avec des inscriptions en ukrainien, étant ainsi le témoin d’une Ukraine qui n’a jamais renoncé à sa liberté légitime) »

On peut lire également sur ce rocher un phrase tirée d’un chant « Nam Pora  dlaoukraînié jèt » il est temps pour nous de vivre pour l’Ukraine.

Venus d’une patrie maintes fois oppressée par ses puissants voisins, nos parents avaient été contraints à l’exil, qu’ils  espéraient  temporaire.

Lorsque la France en 1939 se trouva confrontée  à la menace Hitlérienne, une autorisation du gouvernement français leur fut accordée pour qu’ils puissent s’engager à la Légion étrangère, et unir ainsi leur destin à celui de la France.

Dans les rangs de la Légion Etrangère ces Ukrainiens se sont distingués sur de nombreux champs de  batailles héroïques, d’abord avec  le 11em REI dans les combats  des FlandresSedan, la Somme, puis la Loire, la Marne et la Saône.Ils furent des centaines de tués et de blessés graves Or, il faut savoir que dans ces batailles qui fut la « Bataille de France », il a été dénombré 85000 morts, 15 000 disparus.250 000 blessés.

D’autres incorporés au sein des 21, 22, et 23em Régiment de Marche des volontaires étrangers, combattirent aux côtés des républicains espagnols et d’autres ressortissants d’Europe centrale.   C’est après des combats acharnés aux armes inégales aux abords de LYON, qu’ils repoussèrent, un temps, la Wehrmacht.  Mais cette bataille, la dernière, était déjà perdue, le chef du gouvernement avait demandé l’armistice.

Etaient présents à la cérémonie :

M. VOZDIGAN, consul, M. KHOMENKO, vice consul d’ UKRAINE  Marseille, M. le Maire de Peynier accompagné des membres du conseil municipal, le Général GUIGNON, Le Lt-Colonel BOUCHEZ directeur de l’IILE Puyloubier   L’A/C Commandant la  Gendarmerie  de TRETS ,  M. MAURET Jacques représentant la municipalité de Trets, le Père LALLEMAND et la Présidente de l’association ukrainienne Mme BILOBRAN.

Amicale de Puyloubier.

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 167 invités et aucun membre en ligne