FSALE

Le 2e Régiment étranger de parachutistes de Calvi (Corse), l'un des plus prestigieux de l'armée française, est dans le Haut-Doubs pendant dix jours. Le temps fort de cet entraînement grandeur nature : la libération de Pontarlier mercredi. Les balles à blanc ont fusé, au beau milieu des habitants et des automobilistes.

Des scènes de guérilla urbaine. Les "paras" de la Légion étrangère s'en sont donné à coeur joie dans les rues de Pontarlier mercredi. L'exercice "Jura 2013", qui mobilise 350 hommes pendant une semaine, a connu son temps fort avec la libération de la capitale du Haut-Doubs.

Un régiment d'élite

Quartiers encerclés, tirs nourris (à balles à blanc), sauvetage du maire de la ville retranché dans une maison en terrain ennemi... Le scénario imaginé par l'état-major était calqué sur des situations vécues sur d'autres théâtres d'opérations. Le 2e Régime étranger de parachutistes, basé à Calvi (Corse) a en effet servi au Liban (1982), au Rwanda (1990), en Irak (1991), en Somalie (1992), en ex-Yougoslavie (de 1993 à 2003), en Afghanistan (de 2008 à 2012) et, plus récemment, au Mali dans le cadre de l'opération Serval (de janvier à avril 2013).

 

Pontarlier sous le feu des balles

Après une journée d'intenses combats, Pontarlier a donc été reprise aux ennemis, "joués" par une quarantaine de militaires du 152e Régiment d'infanterie de Colmar. Sous l'oeil de nombreux riverains.

Enchantés par les conditions climatiques

Au total le 2e REP va passer une semaine en Franche-Comté. Arrivé dimanche 3 novembre dans le val d'Usier, il a mis le cap sur le milieu urbain avant de progresser jusqu'à Mouthe. L'objectif est de tester la condition physique des légionnaires et de corriger certains détails. "Nous voulions des mauvaises conditions climatiques pour nous changer de la Corse, notre terrain d'entraînement habituel", explique le chef de bataillon Morel. En plus du froid et de la pluie, les légionnaires devaient supporter plus de 40 kilos de chargement sur leur dos.

Les "paras" resteront dans le Haut-Doubs jusqu'au lundi 11 novembre. Ils seront les invités de marque de la cérémonie commémorative de l'armistice à Pontarlier.

 

 

Source : Thomas Séchier, France Bleu Besançon.

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 97 invités et aucun membre en ligne