FSALE

La légion étrangère aura un invité de marque, le prince Albert II de Monaco, lors de la célébration du 151ème anniversaire de la bataille de Camerone le 30 avril prochain à Aubagne. Fait exceptionnel, un détachement de la compagnie des carabiniers du Prince sera sous les armes avec les légionnaires, un honneur rarissime !  L'arrière-grand père  d'Albert, Louis II a été officier de la légion étrangère et la principauté est même "première classe d'honneur de la légion".

 

 Le thème retenu pour Camerone est : «des étrangers au service de la Liberté : 1914-2014 » :l'histoire de la principauté de Monaco en est une illustration.  En effet,  les liens qui unissent la légion étrangère à la principauté de Monaco sont historiques. Louis II, l’arrière grand-père du souverain actuel,  et auquel le prince Rainier III a succédé à sa mort en 1949 , a  été un officier émérite de la légion étrangère.

Le général de Monaco

Dans l’armée française, il est même appelé le « général de Monaco »
Il a été d’abord affecté comme sous-lieutenant à titre étranger au 1er Régiment étranger en1893 sa sortie de l’Ecole de Saint-Cyr. Ayant quitté l’armée en 1899 pour assister son père dans la gestion des affaires de la principauté, il s’est engagé en 1914 pour la durée de la guerre avec le grade de capitaine à titre étranger. Il a quitté l’armée française avec le grade de général de brigade en 1922 pour succéder à son père, Albert Ier.

En 1947, à l’occasion du 25e anniversaire du règne de Louis II, la principauté a été faite «Légionnaire de 1re classe d’honneur», et fait unique, le prince est sergent-chef honoraire de la Légion étrangère.

Au décès du prince Louis II, en 1949, le catafalque a été conduit à la cathédrale de Monaco par les Carabiniers du prince et des légionnaires. Derrière le cercueil, c’est un légionnaire qui a porté la médaille militaire du prince.

Source  : NICE MATIN.


SAS Louis II Prince de Monaco, était Sergent-chef honoraire (le seul) - Matricule 12.013 en 1947.
Il entre à l’école de Saint-Cyr, promotion « du Soudan » de 1891 à 1893 en qualité d’officier à titre étranger. Il effectue son stage d’application à Saumur, d’octobre 1894 à août 1895. Sous lieutenant, il est affecté, pour administration, au 1er régiment de la Légion étrangère. Promu colonel le 3 déc. 1921, puis admis en 2e section des officiers généraux. Le 27 juin 1922, il quitte l’armée française pour prendre la succession de son père le prince Albert 1er.
Grand croix de la Légion d’honneur, Croix de guerre française, Croix du combattant volontaire 1939-1945.
Lors de son jubilé, le 13 mai 1947, il est promu sergent-chef d’honneur de la Légion étrangère par OR 105, matricule 12013 bis affecté à la compagnie de commandement du DCRE. Il est le seul à avoir accédé à ce grade.