FSALE

 

 

Le cimetière du Ladhof de Colmar a été le cadre d'une cérémonie de recueillement et de mémoire, à l'occasion de l'inauguration après restauration de la tombe du général Baron Martenot de Cordoue.

 

Le Souvenir Français a pour vocation de conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France au cours de son Histoire, ou l'ont honorée par de belles actions,

 

L'entretien des tombes ainsi que des monuments élevés à leur gloire en France et à l'étranger fait partie de ses missions,

Le comité du SF de Colmar, fidèle à ses engagements de sauvegarde des lieux de Mémoire, a entrepris en 2013, la restauration de la sépulture du général Martenot de Cordoue, personnage illustre décédé à Colmar le 25 juin 1868.

 

La cérémonie de dévoilement du monument funéraire a été effectué par le président du Souvenir Français de Colmar Gilbert Dollé et par le maire Gilbert Meyer.

La présence des membres du SF, d'élus et représentants d'associations patriotiques, porte-drapeaux et fanions, ainsi que celle de François et Pierre-Yves de Daran, descendants du général, a rehaussé ce moment de recueillement.

 

Un dépôt de deux gerbes par les autorités à précédé la sonnerie « Aux Morts », suivie de l'hymne national.

La cérémonie s'est poursuivie sur invitation de la municipalité, à la salle des réceptions de l’hôtel de ville.

 

Dans son allocution, le président Gilbert Dollé a fait l'historique de la carrière militaire du général Baron Martenot de Cordoue, glorieux citoyen de Colmar, sorti de l'anonymat à travers cete émouvante cérémonie.

 

Une carrière militaire exceptionnelle

 

Fils du colonel baron du Premier Empire François Martenot, sa naissance dans une famile militaire à Mézières le 10 juillet 1813, va placer toute sa vie sous le signe des armes.

 

Saint-cyrien, sous-lieutenant au 58e RI de ligne, puis au 3e RI légère de 1832 à 1838, il fait la campagne de Belgique et le siège d'Anvers.

Lieutenant en 1838, puis capitaine en 1842, il s'illustre durant la campagne d'Algérie de 1839 à 1847, est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1846 et chef de bataillon en 1852.

De 1854 à 1856, il est d'abord affecté au corps expéditionnaire de Grèce et participe à la campagne de Crimée, où il se distingue au siège de Sébastopol et est promu Officier de la Légion d'honneur en 1854.

 

Lieutenant-colonel en 1855, affecté au 1er régiment de la Légion étrangère, il est cité pour sa bravoure et son sang-froid face aux Russes, à l'ordre de l'armée et nommé colonel.

 

De retour en France en 1856, il rejoint après avoir assuré un commandement à Paris, puis à Troyes, sa garnison de Neuf- Brisach où il est promu Commandeur de la Légion d'Honneur en 1858,

 

Il rejoint Colmar en 1867 comme commandant de la 2e brigade de division active, ville ou il décéda en activité et fût inhumé au cimetière du Ladhof.

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 210 invités et aucun membre en ligne