FSALE
Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Quand se présente la célébration de Saint Georges pour les cavaliers, celle de Camerone n’est jamais bien loin ainsi que la Sainte Barbe des Sapeurs de Noël, les deux fêtes…

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

Nous avions le souci comme toute Amicale d’Anciens légionnaires, digne de ce nom, de commémorer Camerone, un des rendez-vous incontournables de l’année. Cette année, les trois Amicales de la région…

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

  J’ai en mémoire, une réelle émotion quand une émission de télévision présentait l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, l’édifice de solidarité légionnaire. Emotion, lorsque des pensionnaires sélectionnés et…

-->

Le dimanche 4 mai à 10h30, place du monument aux morts, après une messe célébrée par l'abbé Philippe d'Halluin en l'église de Mérens, l'Association départementale de l'Amicale de la légion étrangère a invité les hommes qui ont servi dans cette arme et leurs sympathisants à commémorer le 151e anniversaire de la bataille de Camerone de la bataille de Camerone, sous l'autorité du général Jean-Claude Cardinal, président régional de l'Amicale de la légion étrangère du Grand Sud-Ouest. Montée des couleurs, «Marseillaise», «Chant de la légion» et dépôt de gerbes par le maire Christian Delbrel et par le général Cardinal ont ponctué cette cérémonie fort émouvante.

Le colonel Léonard a donné lecture de la bataille de Camerone «qui opposa une compagnie de la légion étrangère aux troupes mexicaines, le 30 avril 1863, lors de l'expédition française au Mexique. La soixantaine de soldats de la légion, assiégée dans un bâtiment d'une hacienda du petit village de Camerone de Tejeda, résista plus d'une journée à l'assaut de 2 000 soldats mexicains. À la fin de la journée, les six légionnaires encore en état de combattre, à court de munitions, chargèrent les troupes mexicaines à la baïonnette».

Les amicalistes se sont retrouvés autour d'un déjeuner convivial où la solidarité et la fraternité, valeur de cette institution et la deuxième chance donnée aux légionnaires qui s'y engagent, ont été soulignées par le général Cardinal. Ils n'ont pas dérogé à la tradition de la dégustation du boudin.

L'amicale vient en aide auprès de tous ses frères d'armes qui sont en difficulté.

Adhésion et renseignements au 06 31 63 41 49.

Source : LA DEPECHE DU MIDI

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 324 invités et aucun membre en ligne