FSALE

 

Umberto GIOVANNETTI était un ancien légionnaire italien qui avait fait le choix, accompagné de son épouse Liliane, de s’installer en Suisse et de profiter d’un éventail d’endroits exceptionnels qu’offrait le pays helvétique où la notion de “paradis sur terre” n’était pas un vain mot, ni le fruit d’une imagination débordante, mais bien une réalité accessible à tout homme de bonne volonté. Pourtant, il n’en était pas moins vrai qu’il fallait, aussi à cette époque, travailler pour vivre et c’est ainsi que notre ancien, dans la force de l’âge, cuisinier hors paire et naturellement doté d’un charisme très apprécié pour la communication, s’était lancé avec beaucoup de réussite dans la restauration au “café-restaurant des sports” situé au centre même de la ville de Morgins.

 

Président de l’amicale Suisse-Romande, cet “immigré” d’origine italienne vouait un véritable culte d’amitié aux anciens légionnaires suisses et souhaitait réaliser le projet d’ériger une stèle à la mémoire des légionnaires suisses morts pour la France. Aidé dans cette aventure ambitieuse par Aldo RAVAIOLI, les deux amis firent tailler une pierre dans une carrière au Nord de l’Italie et réussirent, après bien des difficultés, essentiellement liées aux diverses autorisations, à mettre sur place la stèle, au col de Morgins, entre les frontières Suisses et Francaises.

 

Le 23 octobre 1993, avait lieu l’inauguration de la stèle.

 

Ainsi donc, chemin faisant, le dimanche 19 juillet 2015, voyait comme chaque année le regroupement devant la stèle, des anciens légionnaires de l’amicale de la suisse romande accompagnés de leurs amis.

 

La cérémonie commença à 11 heure tapante au col de Morgins et marquait deux événements importants: le premier avec l’organisation officielle d’une cérémonie par les soins du nouveau président, l’ancien adjudant Evrard SCHWARTZ et le second, par voie de conséquence, la fin de toutes activités du président d’honneur, Frédéric BACHMANN, qui pendant de longues années ne ménagea ni son temps, ni sa peine, au profit des anciens légionnaires suisses.

 

En présence de l’attaché militaire de Défense de l’ambassade de France à Berne le colonel Jean-Michel MEYER, du chef de bataillon (er) Christian MORISOT, représentant le général Rémy GAUSSERES, président de la FSALE, de Fabrice DONNET-MONAY, président de la commune de Troistorrents-Morgins, de madame TOCHET, maire-adjoint de Chätel, de madame Liliane GIOVANNETTI, de Michel MERCOLI, président de l’Association Militaire des Cadres de Réserve, de Jacques BEAUPIED, président de l’Association Française de la Riviera, de Jean REICHENBACH, représentant des Anciens Combattants de Lausanne et de Jean-Claude GERMOND, délégué cantonal de l’ANT-TRN.

 

la cérémonie commença par des dépôts de gerbe et se termina par les sonneries réglementaires de circonstance.

 

Un vin d’honneur, offert par la municipalité de troistorrents-Morgins précédait un excellent repas qu’agrémentaient traditionnellement des chants légionnaires. Vers 15 heures, le Président mettait un terme à cette journée commémorative, non sans avoir proposé le rendez-vous pour l’an prochain à cette manifestation légionnaire du souvenir devenue, une tradition bien établie. Un message très important était lancé aux jeunes générations afin qu’ils n’oublient pas les sacrifices de ces jeunes gens, beaux et en pleine santé, qui sont morts pour un pays qui n’était pas le leur mais qui symbolisait à leurs yeux celui de la liberté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 181 invités et aucun membre en ligne