FSALE
Lettre ouverte pour une bonne cause: lecture et calligraphie...

Lettre ouverte pour une bonne cause: lecture et calligraphie...

  J’ai toujours souhaité m’entourer d’une belle bibliothèque de livres “Légion” à l’identique de l’adjudant-chef en retraite Clément Ragot qui est parvenu à rassembler une collection de livre traitant de…

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

  J’ai en mémoire, une réelle émotion quand une émission de télévision présentait l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, l’édifice de solidarité légionnaire. Emotion, lorsque des pensionnaires sélectionnés et…

-->

Le 28 mai, les membres actifs de l'ALOC (Amicale des Légionnaires d'origine coréenne) se retrouvaient à Paris, dans un restaurant, appartenant à un de ses membres, modeste par la taille mais de qualité pour sa cuisine typique coréenne et l’ambiance qui s'y crée rapidement. Pourquoi cette réunion ?
 
C’est bien la question posée d’entrée de jeu par le président An-Sik Song lorsque le colonel Bernard Dufour, président d’honneur, lui demanda de trouver lieu et date pour regrouper le maximum de ses adhérents.
 
Hasard ou Providence, le 28 mai marque l'anniversaire de la chute de Narvik grâce à l'action victorieuse de la 13e DBLE 15 jours plus tôt à Bjervik. De plus ce restaurant est à une courte encablure de la place Monclar, dans le 15e arrondissement !
 
Après la Poussière, un Boudin fièrement entonné, permit aux convives des autres tables, plutôt jeunes, d'en profiter.
 
Un petit discours, axé sur les motifs justifiant une réunion, permit de révéler enfin la raison tant attendue : la remise de la médaille de la Fédération à son président, tout surpris de l’apprendre mais fier d’avoir été distingué.
 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 291 invités et aucun membre en ligne