FSALE

 

11 novembre 1915 : en raison des pertes, les régiments de marche de la Légion Etrangère (2e, 3e et 4e régiments de marche du 1er Etranger et 2e régiment de marche du 2e Etranger) sont réunis en un seul : le légendaire Régiment de Marche de la Légion Etrangère, sous les ordres du lieutenant-colonel Cot.

  • Le R.M.L.E. compte, à son effectif, 71 officiers et 3 115 légionnaires.

  • Le R.M.L.E. reçoit le drapeau du 2e R.M. du 1er Etranger avec deux palmes auxquelles s’ajoute une troisième palme, celle gagnée par le 2e R.M. du 2e Etranger.

  • Le R.M.L.E. est considéré par les grands chefs comme un régiment d’élite, comme l’une des unités de choc par excellence et conservé en vue des grandes offensives.

 

    • Au cours de la grande offensive de la Somme lancée par le général Joseph Joffre, le général Ferdinand Foch fait infléchir vers le Sud l’axe d’attaque et la progression française se ralentit car les Français arrivent sur des positions allemandes très solides.

    • Le R.M.L.E. est affecté à la 2e brigade de la 3e D.I.C. dite Division marocaine, commandée par le général Puypéroux. Le colonel Demetz commande cette 2e brigade.

 

1er juillet 1916 : le positionnement du R.M.L.E. dans la Somme est le suivant : un bataillon à Fontaine les Cappy, un bataillon dans le thalweg à l’est du bois du pylône, un bataillon à la même hauteur au sud de la route de Chuignes à Fontaine les Cappy. Le P.C. du chef de corps est dans les abris ouest de Fontaine les Cappy.

Un repositionnement des unités est demandé par le colonel Demetz commandant la 2e brigade de la Division marocaine.

Les ordres du lieutenant-colonel Cot, chef de corps du R.M.L.E. sont envoyés aux bataillons qui doivent faire mouvement à partir de 14 heures. Les bataillons occuperont les positions suivantes : le 2e bataillon du commandant Waddell à Fontaine les Cappy, le 3e bataillon du commandant Mouchet au bois du pylône, le 1er bataillon du commandant Ruelland à l’ouest du bois de Berthonval ; le P.C. du chef de corps s’installe à l’ouest de Chuignes.

Le régiment passe la nuit dans cette position :

 

Ordre de bataille du R.M.L.E.

Chef de corps : lieutenant-colonel Cot

Officier adjoint : capitaine Germann

1er bataillon : commandant Ruelland et l’adjudant-major capitaine de Sampigny.

1ère compagnie : capitaine Rouan ; 2e compagnie : capitaine Meyer ; 3e compagnie : capitaine Littré ; 4e compagnie : capitaine Gully.

2e bataillon : commandant Waddell et l’adjudant major capitaine Rousseau.

5e compagnie : capitaine Peteau ; 6e compagnie : capitaine About ; 7e compagnie : capitaine Hallonet ; 8e compagnie : capitaine Noël.

3e bataillon : commandant Mouchet.

9e compagnie : capitaine Jacquesson ; 10e compagnie : capitaine Tscharner ; 11e compagnie : capitaine Barazer de Lannurien ; 12e compagnie : capitaine Dubech.

3 compagnies de mitrailleuses : capitaines Marolf et Mesnil, lieutenant Vetber.

Détachement laissé à Bayonvillers : capitaine Donnadieu.

Compagnie de dépôt : lieutenant Marion.

Réserve de cadres laissés à la compagnie de dépôt : lieutenants Debon et Satiropoulos, sous-lieutenants Berthélemy, Morachini et Réveillac.

 

2 juillet 1916 : les unités sont informées que le village d’Assevillers est fortement occupé par l’ennemi et que l’attaque qui devait avoir lieu à 14 heures est retardée.

Les ordres du général Puypéroux, commandant la 3ème D.I.C., précisent que « le colonel commandant le régiment de Légion poussera au reçu du présent ordre un bataillon à l’est du bois commun, échelonné depuis la tranchée du prédicateur, jusqu’aux anciennes 1ères lignes françaises. Remplacer ce bataillon à Fontaine les Cappy par celui qui se trouve à Chuignes. »

Le mouvement commencé immédiatement est terminé à 18 heures.

Les pertes de la journée pour le régiment sont de 13 blessés.

 

3 juillet 1916 : le 2e bataillon du commandant Waddell fait mouvement pour l’occupation du village d’Assevillers et ensuite son organisation. Le bataillon se porte à hauteur de la côte 72, entre la côte 88 et le bois de Glatz. Trois compagnies en première ligne et une compagnie en réserve.

Le 3e bataillon du commandant Mouchet place deux compagnies dans la tranchée du prédicateur et deux compagnies en lisière est du bois commun.

Le 1er bataillon du commandant Ruelland passe à Fontaine les Cappy.

Le P.C. du chef de corps, le lieutenant-colonel Cot s’installe sur la cote 570.

Les pertes de la journée pour le régiment sont de 9 tués et 11 blessés.

A 22 heures, le régiment reçoit l’ordre pour la journée du 4 juillet : le R.M.L.E. resserrera son dispositif vers l’est. Le bataillon actuellement à Fontaine les Cappy s’installera dans les anciennes premières lignes françaises dans le secteur déterminé par le boyau de Dompierre et celui du boyau neuf.

 

4 juillet 1916 : à 12 heures, un ordre général d’opérations est transmis aux unités :

1. Situation sans changement depuis le 3 juillet soir.

2. Les avions, qui ont survolé, dans la soirée du 3 juillet et la matinée du 4 juillet, le terrain entre notre front et la Somme, ont constaté que l’ennemi travaillait activement à renforcer ses lignes de défense, dans la région de Bazancourt et de Belloy en Santerre. Renseignements confirmés par les reconnaissances de cavalerie en avant de nos lignes dans les directions de Clery sur Somme, Péronne et Villers-Carbonnel, dans la Somme.

3. Il importe de chasser l’ennemi de ses positions avant qu’il ait le temps de s’organiser.

En conséquence, le R.M.L.E. attaquera dès aujourd’hui Belloy en Santerre, et les bois au nord-est. La préparation par l’artillerie, déjà commencée, continuera avec la plus grande vigueur. Il sera fait un large emploi des obus spéciaux sur le cimetière de Belloy en Santerre, les lisières du village et la zone boisée au nord. En liaison avec le CA, au carrefour de la côte 87 (intersection de la route de Saint-Quentin et du boyau de l’amertume).

Objectifs à atteindre en fin d’attaque : les lisières est et nord du bois de Belloy en Santerre. Le village de Barleux et les positions ennemies de sa lisière ouest seront prises sous un déluge de feu. Le R.M.L.E. doit attaquer cet après-midi.

Le lieutenant-colonel Cot fait resserrer ses unités sur l’avant et prend toutes les dispositions pour l’attaque. La ligne d’attaque est comprise entre le village d’Assevillers et le cimetière de Belloy en Santerre. L’attaque aura lieu à 17 heures.

Dispositifs d’attaque : 2 bataillons accolés en première ligne, 1 bataillon en réserve.

Le 3e bataillon du commandant Mouchet à droite attaquera en colonne double, avec sa compagnie de mitrailleuses.

Le 2e bataillon du commandant Waddell à gauche attaquera dans la même formation.

Le 3e bataillon du commandant Mouchet prendra ensuite la place du 2e bataillon du commandant Waddell.

Préparez les unités de grenadiers, munis de brassards pour le nettoyage du village.

Le 1er bataillon du commandant Ruelland, en réserve, rejoindra le boyau de Breslau, quand l’itinéraire sera dégagé.

L’artillerie allongera son tir au fur et à mesure de la progression des bataillons. Le signal sera le lancement de fusées vertes. Le colonel sera à la côte 72 où il se rend immédiatement.

 

4 juillet 1916 : après trois jours de soleil, il pleut. Le glacis entre Assevilliers et Belloy est un terrain sinistre, en pente montante, sans abris ni couverts. Tous les hommes de la première vague savent qu’une bonne partie d’entre eux seront morts bien avant d’avoir parcouru les 800 mètres de glacis. Mais les hommes ne semblent pas désespérés ni révoltés ; plutôt graves.

    • La mise en place des bataillons est lente, du fait de la pluie qui rend le terrain glissant. Un élément de reconnaissance par bataillon sort des tranchées et se porte à hauteur du village. Ils lancent des fusées vertes. C’est le signal de l’attaque.

    • A 17 heures, le 2e bataillon du commandant Waddell sort le premier des tranchées avec la 9e compagnie ; le clairon sonne la charge.

    • En avant la Légion !

    • Les légionnaires ont parcouru la moitié du glacis lorsque les mitrailleuses allemandes tirent de la droite, du chemin d’Estrée-Belloy. Le mouvement de l’attaque est ralenti par un tir nourri de l’ennemi à hauteur du chemin qui mène au village. Une invraisemblable ruée laisse sur la longue pente une sanglante traînée de légionnaires tués ou blessés. Tous sont immobiles sous la pluie ; ramper est la seule solution, vers l’avant ou vers un trou, ramper jusqu’aux petits murs des jardins de Belloy.

    • Le bataillon de gauche du commandant Waddell s’abrite un instant derrière le talus qui borde le chemin, puis d’un seul élan, traverse le village et s’établit sur la lisière est, pendant que les grenadiers nettoient le village et font affluer vers l’arrière de nombreux prisonniers.

    • A la lisière d’Assevilliers, les hommes de la seconde vague se préparent à s’élancer. Officiers et légionnaires voient leurs camarades couchés sur le glacis.

    • En avant la Légion !

    • La Légion rampe dans les hautes herbes glissantes et dans la boue. En ordre, en colonne ou en ligne d’escouades, obéissant aux ordres des officiers. ‘’Par ici. Plus à gauche. Plus à droite. Serrez sur moi’’. La deuxième vague rampe en contournant les trous d’obus pleins de blessés. Ce n’est pas le moment de s’occuper des blessés. Plus tard, peut-être.

    • Le bataillon de droite du commandant Mouchet éprouve des difficultés beaucoup plus grandes. IL appuie sur la droite mais se heurte aux solides défenses de la tranchée de Friedland et du boyau du Chancelier. Le glacis demeure pris en enfilade par les mitrailleuses allemandes. Sa compagnie de droite est décimée par des tirs nourris de mitrailleuses installées dans le boyau du chancelier.

    • Le clairon. La sonnerie de la charge. Du côté de Belloy. Les mitrailleuses qui tirent mais des grenades qui éclatent. La seconde vague est au contact. Les légionnaires se battent devant Belloy, dans Belloy. Encore plusieurs fois la charge.

    • La compagnie de gauche atteint plus facilement son objectif et s’installe à la sortie sud-est du village. L’entrée en ligne des 2 autres compagnies est nécessaire pour enlever la partie gênante de ce boyau. Après avoir rampé dans la boue jusqu’aux petits murs des jardins, jusqu’aux entrées des rues, la seconde vague prend Belloy : les hommes s’infiltrent en balançant leurs grenades. Leurs clairons sonnant la charge, ils progressent par bonds, d’un mur à l’autre, d’une maison à l’autre, avec une compétence et une efficacité de vrais soldats et avec un courage sans limite. La 1ère compagnie de soutien éprouve elle-même de lourdes pertes, mais la 2ème compagnie s’empare de 4 mitrailleuses et va s’installer sur son objectif au sud du village.

    • Vive la Légion ! Vive la France !

    • Les blessés crient sous la pluie, dans leurs trous d’obus. Fiers de la Légion. Ils peuvent désormais espérer ne plus être abandonnés sur le glacis de la mort.

    • A 18 heures, le village de Belloy en Santerre est entièrement entre nos mains. Le 2e bataillon du commandant Waddell, qui dispose encore de la majorité de ses sections, tient la lisière est. Le 3e bataillon du commandant Mouchet, très éprouvé et n’ayant plus de soutien, occupe la lisière sud.

    • Le chef de corps du R.M.L.E., ayant la connaissance de la situation à Belloy, prend alors une décision osée : deux compagnies du 1er bataillon du commandant Ruelland s’élancent à leur tour sur le champ de mort et vont prêter main forte aux légionnaires établis à Belloy ; les légionnaires s’installent dans le boyau de la tristesse.

    • Cependant, le 2e bataillon du commandant Waddell, établi en avant de la lisière est, souffre énormément du tir de l’ennemi, qui tient la colline dominant à l’est le village. Le chef de bataillon demande un tir d’artillerie sur cette position. L’ennemi, pour se soustraire au tir de l’artillerie, se réfugie dans un chemin creux, en contre- pente à l’est de la colline. Une lutte acharnée s’engage à l’arme blanche pour la possession de cet emplacement que l’ennemi ne cède qu’après trois attaques successives. Le chemin creux nettoyé, la ligne de front progresse dans le bois du Parc, encore sérieusement tenu.

    • A 22 heures, la position est provisoirement hors d’atteinte de l’ennemi : le bois du Parc est gagné. L’objectif final atteint ; son organisation commence, troublée par le tir de mitrailleuses allemandes dissimulées dans les hautes herbes.

    • Au cours de la nuit, des contre-attaques ennemies obligent le lieutenant-colonel Cot, pour faire face à cette situation, à engager les deux seules compagnies qui lui restent en réserve.

    • Les pertes du Régiment au cours de l’attaque de Belloy-en-Santerre sont de cinq officiers tués : le lieutenant Rondeau, les sous-lieutenants Cazin, Flotte, Lalinde, Morere ; deux officiers mortellement blessés : le commandant Mouchet (remplacé par le capitaine Dubech), décédé le 5, et le sous-lieutenant Castillon, décédé le 4 ; quinze officiers blessés : les capitaines Gully, Hallouet, Jacquesson, Noël, Tscharner, les lieutenants Buchy, Faust, Sanchez-Carrero, les sous-lieutenants Benoist, Bouton, Brugniere, Dauphin, Maréchal, Ramelet, le médecin Cristini ; 112 sous-officiers et légionnaires tués, 488 blessés et 131 disparus.

 

5 juillet 1916 : à 3 heures du matin, la première contre-attaque allemande se déclenche, violente. Elle réussit à démolir une des mitrailleuses du régiment et permet à l’ennemi de pénétrer à l’est du village. Les Allemands arrivent à reprendre une partie du village mais ils sont délogés rapidement. Les assaillants sont bientôt taillés en pièces ou mis en fuite par une attaque à la baïonnette par un groupe rallié par le lieutenant Carrero qui charge à sa tête. Une mitrailleuse installée par le sergent Pantin est anéantie.

  • Vers quatre heures trente du matin, une nouvelle contre-attaque est littéralement fauchée à 50 mètres des lignes par le feu des mitrailleuses des légionnaires. Cette contre-attaque ne se serait pas produite si l’artillerie avait continué ses tirs.

  • L’artillerie ennemie bombarde sans relâche toute la position occupée et l’infanterie allemande effectue de nombreuses contre-attaques sur la corne sud-est du village. Le régiment à de lourdes pertes, mais conserve la position.

  • Le régiment reste sur la position conquise qu’il organise toute la journée et une partie de la nuit, au contact immédiat de l’ennemi qui s’organise dans les champs de blé et les hautes herbes qui s’étendent en avant des lisières sud et ouest de Belloy en Santerre et dans le boyau du chancelier.

  • L’attitude du régiment, au cours de ces attaques, a été exemplaire. Après avoir marché à l’assaut avec un entrain irrésistible, les légionnaires, sous le feu de l’ennemi, ont brisé toutes les contre-attaques avec une fermeté inébranlable. Les blessés, dont certains horriblement atteints, et qui ont défilés pendant toute l’action, ont fait preuve d’une totale abnégation. Pas une seule plainte, mais le regret de ne pouvoir continuer la lutte.

  • La relève du R.M.L.E. est faite le soir par le 4e Tirailleurs.

  • Les pertes de la journée, en tenant les positions conquises, sont : deux officiers tués, les capitaines Marolf et Rouan ; trois officiers blessés, les sous-lieutenants Malhot (mortellement blessé), Pasqualaggi et Seta ; 37 sous-officiers et légionnaires tués, 96 blessés et 15 disparus.

 

6 juillet 1916 : le R.M.L.E., qui ne compte plus que 45 officiers et 1955 sous-officiers et légionnaires,  est mis en réserve dans des positions de repli. Il occupe la tranchée de Glatz et celle du bois Hilda. Le ravin au sud-est d’Assevillers et le boyau de Breslau.

  • Les pertes de la journée sont de 8 tués, 63 blessés et 5 disparus.

 

7 juillet 1916 : le R.M.L.E. reste sur les positions occupées la veille.

  • A 19 heures 15, sur ordre du chef de corps, la 2e compagnie de mitrailleuses se porte immédiatement vers la tranchée de Friedland et du boyau du chancelier qui vient d’être enlevé par le 4e Tirailleurs pour le couvrir sur sa droite.

  • Les pertes de la journée sont de 3 tués, 14 blessés et 4 disparus.

 

8 juillet 1916, dans la matinée, le lieutenant-colonel Cot donne l’ordre au bataillon du commandant Ruelland de s’emparer du boyau du chancelier, occupé la veille par le 4e Tirailleurs, mais qui vient d’être repris par l’ennemi. Une reconnaissance confirme cette information. Le boyau entièrement recouvert par les hautes herbes échappe à la vue et légionnaires et sera difficile à reconquérir Il faut auparavant une préparation par l’artillerie.

  • Les pertes de la journée sont de 11 tués, 26 blessés et 6 disparus.

 

9 juillet 1916 : le coup de main effectué à minuit sur le carrefour du boyau « sans nom » et boyau du chancelier échoue. Les grenadiers, pris de flanc par les mitrailleuses allemandes, ne peuvent s’approcher suffisamment de l’objectif pour l’enlever. En même temps les tranchées occupées par les légionnaires sont soumises à un bombardement intense au cours duquel le commandant Ruelland est très grièvement blessé.

  • Le chef de corps décide d’effectuer une nouvelle attaque. Le R.M.L.E. attaquera cet après-midi le boyau du chancelier à l’heure qui lui sera fixée et occupera le boyau depuis la lisière à l’est du village jusqu’à hauteur du bois Bismarck.

  • A midi, le R.M.L.E. est prêt pour l’attaque, et l’artillerie peut commencer sa préparation.

  • A 13 heures 30, le lieutenant-colonel Cot estime que la préparation est suffisante. Il décide d’attaquer à 14 heures, et demande à l’artillerie d’allonger son tir.

  • Le 1er bataillon est reçu par un tir nourri de fusils. De son côté le 2e bataillon subit de lourdes pertes. La préparation de l’artillerie est de nouveau jugée insuffisante, et le chef de corps demande qu’elle reprenne sa préparation.

  • A 16 heures, l’attaque est reprise par le R.M.L.E.. L’ennemi laisse approcher les légionnaires et déclenche un feu nourri de fusils et de mitrailleuses, partant du boyau du chancelier et de la zone comprise entre ce boyau et la route nationale. Les fractions soumises à ce feu sont décimées en peu de temps, la plupart des officiers et gradés sont tués ou blessés. Les légionnaires sont obligés de se protéger sur les emplacements atteints. Devant cette situation le lieutenant-colonel Cot demande que l’artillerie reprenne ses tirs.

  • Le R.M.L.E. a perdu au cours de cette attaque 9 officiers et 424 sous- officiers et légionnaires. Relevé par le 4e Tirailleurs, il va se réorganisé à l’ouest de Dompierre.

  • Les pertes de la journée sont de quatre officiers tués, les capitaines Do Hu Vi et Littré, les lieutenants Debon et Satiropoulos : cinq officiers blessés, le commandant Ruelland (décédé le 11), les sous-lieutenants Belin, Combemorel, Octobon et Réveillac ; 39 sous-officiers et légionnaires tués, 214 blessés et 30 disparus.

 

10 juillet 1916 : le R.M.L.E. poursuit sa réorganisation et reste à Dompierre quelques jours. Epuisé, il est relevé sur la ligne de front par le 7e R.T.A.

 

11 juillet 1916 : le sous-lieutenant Chapelle est tué.

 

Pendant les six jours de combats

    • Les pertes du régiment sont 25 officiers et 844 sous-officiers et légionnaires tués : un tiers du régiment ; parmi eux, les commandants Aimé Mouchet et Clément Ruelland.

    • Le R.M.L.E. reçoit sa 4e citation à l’ordre de l’armée.

    • Le nombre d’Allemands laissés sur le terrain est considérable. De plus, le régiment a fait 850 prisonniers, dont 17 officiers. Il s’est emparé de 4 mitrailleuses et a libéré un habitant du village, qui s’était réfugié dans une cave. Les légionnaires ont montré un état mental digne de leurs ainés.

 

Le colonel Demetz, commandant la 2e Brigade de la Division marocaine, félicite le R.M.L.E. :  « Sous l’énergique commandement du lieutenant-colonel Cot, le régiment de Légion, chargé d’enlever le village fortement tenu par l’ennemi, s’est élancé à l’attaque avec une vigueur et un entrain remarquables. Ils ont conquis le village de haute lutte, brisant la résistance acharnée des allemands et s’opposant ensuite à toutes les contre-attaques effectuées par des renforts ennemis dans la nuit du 4 au 5 juillet 1916. C’est un fait d’armes glorieux qui vient s’ajouter à la liste déjà longue de la Légion. Le colonel salue, avec une respectueuse émotion, les officiers, les sous-officiers et légionnaires tués au combat. »

 

Bilan de la bataille de la Somme.

Onze villages reconquis, plus de 8 000 prisonniers, 52 pièces d’artillerie lourde. Les unités allemandes du secteur subissent une telle usure que huit divisions fraîches ont été identifiées depuis le 1er juillet. Pour cette première phase de la bataille de la Somme, selon certains commentateurs, l’usure a été acceptable du côté français. ‘’Les pertes ne dépassent pas 11 000 hommes’’. Mais les pertes des Anglais, 100 000 hommes, sont cachées.

 

16 juillet 1916 : la Division Marocaine à laquelle est rattaché le R.M.L.E. est retirée du front. Le R.M.L.E. quitte le secteur de Santerre pour prendre quelques jours de repos en forêt de Compiègne.

 

Le 24 juillet 1916, au cours d’une revue, le général Puypéroux, commandant la division marocaine, remet la croix de chevalier de la Légion d’Honneur au capitaine Meyer, au lieutenant Desaunay et au sous-lieutenant Favre. Le lieutenant-colonel Cot décore de la croix de guerre 84 légionnaires, dont 1 pour citation à l’ordre du Corps d’Armée, 41 à l’ordre de la Division et 42 à l’ordre de la Brigade.

 

Officiers du R.M.L.E. tués lors des combats de Belloy-en-Santerre.

Castillo José, né le 09.11.1882 à Oran en Algérie ; sous-lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Cazin Georges Alain, né le 17.05.1886 à Vilosnes dans la Meuse ; lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Chapelle, sous-lieutenant au R.M.L.E. ; tué le 11.07.1916.

Debon Jean Marcel, né le 24.02.1874 à Nantes-en-Ratier dans l’Isère ; lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Do Huu Vi, né le 17.02.1883 en Cochinchine ; fils de haut mandarin cochinchinois ; saint-cyrien ; après plusieurs années à la Légion, il se dirige vers la jeune aviation. Grièvement blessé, il doit revenir dans l’infanterie. Réaffecté volontairement à la Légion, capitaine, commandant la 8e compagnie du R.M.L.E. ; il tombe le 09.07.1916 en entraînant sa compagnie à l’assaut du boyau du Chancelier, à Berny-en-Santerre dans la Somme.

Flotte Edouard Louis, né le 08.03.1885 à Toulon dans le Var ; sous-lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre-Becquincourt dans la Somme.

Lalinde Firmin Paul, né le 05.09.1880 à Miélan dans le Gers ; sous-lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 03.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Littré Emile Paul, né le 11.11.1884 à Saint-Pierre et Miquelon ; capitaine, commandant la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Malhot Pierre François, né le 19.05.1884 à Corte dans la Corse ; sous-lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Marolf Gustave, né le 29.02.1884 à Genève en Suisse ; capitaine, commandant une compagnie de mitrailleuses du R.M.L.E. ; blessé au visage par une balle le 04.07.1916 ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 par un éclat d’obus reçu dans la poitrine, à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme. Cité à l’ordre de la 6e Armée.

Morère Raymond Jean Joseph, né le 26.10.1884 à Toulouse dans la Haute-Garonne ; sous-lieutenant du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Mouchet Aimé Auguste, né le 13.01.1870 à Marseille dans les Bouches du Rhône ; chef de bataillon ; commandant le 3e bataillon du R.M.L.E. mortellement blessé lors des combats de Belloy-en-Santerre dans la Somme, le 4 juillet 1916 ; décédé le 05.07.1916 dans un hôpital d’évacuation.

Rouan, capitaine, commandant la 1ère compagnie du R.M.L.E. ; tué le 05.07.1916.

Rondeau Théophile Clément Eugène, né le 06.09.1881 à Garrache dans la Vendée; lieutenant du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Ruelland Clément Eugène, né le 06.09.1863 à Angers dans le Maine et Loire ; chef de bataillon ; commandant le 1er bataillon du R.M.L.E., mortellement blessé lors des combats de Belloy-en-Santerre dans la Somme, le 9 juillet 1916. Décédé le 11.07.1916 dans un hôpital d’évacuation.

Satiropoulos Jean, né le 20.12.1886 à Aisaly en Smyrne ; lieutenant au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Parmi ces seize officiers morts pour la France, treize Français, un Cochinchinois, un Grec et un Suisse.

 

Sous-Officiers du R.M.L.E. tués lors des combats de Belloy-en-Santerre.

Bernadell y Vela Jean, né le 20.05.1886 à Barcelone en Espagne ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Blizinski Henri, né le 19.01.1894 à Lodz en Russie ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Casanova Jean, né le 28.11.1879 à Olmeto en Haute-Corse ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre dans la Somme.

Chevalley Gustave, né le 01.07.1886 à Presnic en Suisse ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, près de Dompierre dans la Somme.

Estève Jean Jacques Maurice, né le 23.06.1889 à Paris dans la Seine ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Frantzen Paul, né le 20.03.1880 au Luxembourg ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Giacomini David Auguste Pierre né le 23.06.1874 à Milan en Italie ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Grosse Henri, né le 20.07.1887 à Paris dans la Seine ; sergent à la 4e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Muller Edmond, né le 11.10.1885 au Locle en Suisse ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Navarri José, né le 26.09.1882 à Saliou en Espagne ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Rosset Joseph, né le 19.12.1879 à Chamoux-sur-Gelon en Savoie ; sergent à la 6e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Schoepe Frédéric Charles, né le 16.01.1879 à Düsseldorf en Allemagne ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Verrier Paul, adjudant-chef à la 1ère compagnie du R.M.L.E. ; blessé le 09.07.1916 au sud de Belloy-en-Santerre par trois éclats d’obus ; décédé le 10.07.1916 à Villers-Bretonneux dans la Somme.

 

Parmi ces treize sous-officiers morts pour la France, cinq Français, deux Espagnols et deux Suisses, un Allemand, un Italien, un Luxembourgeois et un Russe.

 

Caporaux du R.M.L.E. tués lors des combats de Belloy-en-Santerre.

Artois Louis Léon, né le 18.12.1889 à Schaerbeek en Belgique ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Bonetto Michel Paulin dit Baroni, né le 13.07.1873 aux Arcs dans le Var ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Callec François Marie, né le 15.08.1890 à Quimerc’h dans le Finistère ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Collette Fridolin Marcel, né le 04.04.1891 à Neuchâtel en Suisse ; caporal au R.M.L.E. ; tué le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Coriasco Louis Marius Romulus, né le 15.02.1894 à Vintimille en Italie ; caporal au R.M.L.E. ; tué le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Erne Maurice, né le 10.12.1895 à Aarau en Suisse ; caporal au R.M.L.E. ; mort pour la France le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Escrich Pierre, né le 18.12.1879 à Ars-sur-Moselle en Alsace-Lorraine ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Grether Alphonse, né le 01.07.1880 à Marseille dans les Bouches-du-Rhône ; caporal au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt dans la Somme.

Hagieteanu Georges, né le 04.03.1891 à Bucarest en Roumanie ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 07.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Hangelli Adolphe, né le 10.07.1889 à Mühlberg en Suisse ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Jagov Isaac, né le 22.07.1888 à Constantinople en Turquie ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Jotterand Arnold, né le 05.07.1886 à Saint-Cyres en Suisse ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Lièvre Louis Toussaint, né le 01.11.1884 à Langeac dans la Haute-Loire ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme

Mathieu Nicolas, né le 03.09.1889 à Arsdorf au Luxembourg ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Merchetto Constant, né le 30.07.1888 à Poccabrona en Italie ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Moriame Léon, né le 19.06.1880 à Lengniès en Belgique ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Nuel Jean François, né le 11.10.1874 à Rumedange au Luxembourg ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Pittorino Antoine, né le 11.02.1895 à Milan en Italie ; caporal au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Rubli Maurice, né le 24.05.1885 à Roanne dans la Loire ; caporal-fourrier au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Russo Michele, né le 03.03.1882 à Vienne en Autriche ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Seeger Alain, né le 22.06.188 à New-York aux U.S.A. ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’assaut le 04.07.1916 à Chaulnes sur le glacis de Belloy-Santerre dans la Somme.

Steiner Théodore, né le 24.10.1885 à Schunedrund en Suisse ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Tedoldi Nino Alfred Henri, né le 09.01.1886 à Brescello en Italie ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Timmermans Charles Antoine Eugène, né le 17.10.1890 à Anvers en Belgique ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Umbdenstock Alphonse, né le 12.11.1865 à Bergheim dans le Haut-Rhin ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Van Brouq Julien, né le 01.04.1894 à Bruxelles en Belgique ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Parmi ces vingt-six caporaux morts pour la France, sept Français, cinq Suisses, quatre Belges et quatre Italiens, deux Luxembourgeois, un Américain, un Autrichien, un Roumain et un Turc.

 

Légionnaires du R.M.L.E. tués lors des combats de Belloy-en-Santerre.

Acbry Ulrich Louis, né le 07.10.1884 à Sangenthal en Allemagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Adamik Joseph, né le 20.07.1885 à Valla-Bytu de Tchéquie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Adamopoulos Georges, né le 29.01.1894 en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Alpern Jancu, né le 11.09.1893 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Altaunian Grégoire, né le 12.05.1889 à Akchekir en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Antoniadès Basile, né le 29.12.1884 à Sakria en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Arnoldussen Jean Charles, né le 12.06.1884 à Renkom aux Pays-Bas ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Baldinotti Alfred Jean, né le 17.12.1892 à Hyères dans le Var ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 10.07.1916 à la ferme de Bussu, à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Bared-Carayan, né le 20.12.1890 à Constantinople en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Baschler Marius, né le 06.08.1893 à Lausanne en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Batta Louis Henri Hubert, né le 23.02.1881 à Amby aux Pays-Bas ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Bee Léon, né le 15.12.1895 à Boncourt en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Bemelmans Eberhard, né le 23.03.1889 à Aken aux Pays-Bas ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Benninger Jules, né le 20.10.1874 à Bex en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Benzien Emile Hermann, né le 31.05.1890 à Vänesbörg en Suède ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Bernaldo de Quiros Cristobal, né le 27.12.1894 à Buenos-Aires en Argentine ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Bernard Paul, né le 23.04.1895 à Gand en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Berthoud Jules, né le 19.11.1884 à Lutry en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Bès-Royo Augustin, né le 28.11.1896 à Cinco-Olivas en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Bianchi Richard, né le 17.08.1881 à Gambarogno en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Bieder Jean, né le 21.07.1894 à Nyon en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Binello Ferdinand Etienne, né le 18.01.1878 à Kevigliasco-d’Osti en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Biner Jean, né le 29.06.1894 à Hollenfels au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Blum Nehémie, né le 04.04.1892 à Jassy en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Bogner Gustave, né le 30.05.1886 à Schwaikheim en Allemagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Boismaure Charles, né le 30.10.1893 à New-York aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Boosten Joseph, né le 14.05.1876 à Berge-en-Ferblyth aux Pays Bas ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, non loin d’Assevillers, dans la Somme.

Bossant Charles Jérôme Marie, né le 04.04.1889 à Liège en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Botta François, né le 08.10.1881 à Turin en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Bourges Jean Baptiste, né le 24.10.1894 à Briançon dans les Hautes-Alpes ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Brambilla Guiseppe, né le 28.09.1885 à Oggrono en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Bremer Ernest, né le 10.08.1895 à Liège en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Brosius Théodore, né le 21.01.1896 à Mames au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Bubenik, légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Burki Jacques Christian, né le 25.02.1880 à Biennegen en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Cabodi Jean Baptiste Martin, né le 10.11.1876 à Sainte-Ursanne en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Camayor Israël, né le 13.09.1892 à Constantinople en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Campana Camilo, né le 19.10.1892 à Barcelone en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Carmel Dolorin, né le 19.10.1892 à Constantinople en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Cassier Raymond Joseph, né le 10.08.1895 à Draveil dans la Seine-et-Oise ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Cerny Oloriett, né le 16.07.1895 à Kramu-Brezna en Bohême-Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 07.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Cesano Laurent né le 27.05.1893 à Saint-Michel-de-Bras en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre et d’Assevillers, dans la Somme.

Ceuma Joseph, né le 19.10.1884 à Gandesa en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Fontaine-les-Cappy, dans la Somme.

Charton Jean, né le 26.03.1892 à New-York aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Chassard Arsène Nicolas Joseph, né le 20.04.1893 à Moyenpale dans les Vosges ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Chopard Eugène Aurèle, né le 10.10.1897 à Besançon dans la Seine-et-Oise ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Colom Antoine, né le 01.03.1885 à Soller en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Combret Jean, né en 1890 à Saint-Etienne dans la Loire ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre et d’Assevillers, dans la Somme.

Constantinos Georgiou, né en 1896 en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Conte Georges, né le 20.01.1884 à Marseille dans les Bouches-du-Rhône ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Coray Lucien, né le 22.10.1884 à Sagous en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Corbella Emile, né le 18.12.1894 à Vérone en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Corio Pierre, né en le 20.09.1872 à Pignisco en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Cuiro Luis Lino, né le 16.04.1881 à Jerez-de-la-Frontera en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Cybulka Michel, né le 19.06.1891 à Podaclich en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

David Herman, né le 03.02.1896 à Galatz en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Debatter Raymond, né le 05.02.1888 à Liège en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

De Decker Charles, né le 15.03.1889 à Euloo en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Del Corro Sacramento, né le 19.04.1890 à Lieries en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Delvallée Emile, né le 17.09.1874 à Marchipont en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Desargens Jean-Pierre, né le 29.12.1894 à Meillerie en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Diamandoglon Georges, né en 1895 à Xantho en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Diedérich Nicolas, né le 09.06.1883 à Rameldange au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Dumoulin Henri Lucien, né le 23.02.1877 à Bussy en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Ecuvillon Samuel, né le 01.03.1875 à Satigny-Genève en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Eliasen Jules, né le 10.08.1895 à Fredrikstad au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué lors de l’offensive le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Estang Joseph, né le 06.09.1896 à Estamario en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Ettinger Jean, né le 10.02.1894 à Niedercen au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fatton Léon Ernest, né le 24.04.1881 à Fleurier en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fauvel Jean-Baptiste Joseph, né le 01.03.1885 à Boisgervilly dans l’Ille-et-Vilaine ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fentz Charles, né le 22.01.1877 à Kjorminde au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fiala Simon, né le 15.10.1882 à Gross-Ratzionitz en Tchéquie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Flesch Jean-François, né le 15.03.1875 à Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fleurdelys Bory Henri Eugène Ernest, né le 04.03.1886 à Valparaiso au Chili ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fleury Ernest, né le 07.02.1882 à Porrentruy en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Font Joseph, né le 15.06.1899 à Alicante en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Forney Georges Henri, né le 20.12.1884 à Montoire-sur-le-Loir dans le Loir-et-Cher ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 03.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Franck Henri, né le 28.04.1888 à Mexico au Mexique ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Franco Carlos, né le 17.05.1887 à Lisbonne au Portugal ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Frank Clair, né le 08.08.1871 à Colombus aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Frères François Henri, né le 11.03.1894 à Weltz au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Fromentin Henri Georges, né le 10.06.1892 à Ecublens en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Furrian Auguste, né le 29.02.1890 à Plache-Montreux en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Gaibrois Albert, né le 15.10.1880 à Brenancourt en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Garcia Pierre, né le 19.11.1892 à Hasparren dans les Pyrénées Atlantiques ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre et d’Assevillers, dans la Somme.

Gascoin Pierre Marie, né le 01.07.1880 à Bouée dans la Haute-Loire ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Gaspar Nicolas, né le 26.05.1864 à Beck au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Gawrouski François, né le 14.09.1886 à Koseidry en Pologne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Gervaix Camille Edouard, né le 27.12.1897 à Nyon en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Gianella Jean, né le 02.01.1895 à Turin en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Ginès Ascensio, né le 04.10.1889 à Huercu-Odera en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Glusko Alandry, né en 1893 en Pologne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Gobert Henri, né le 19.12.1884 à Franseries en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Gohl, légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Goldstein Meier Marcu, né le 23.02.1892 à Jassy en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Gomez Joseph, né le 17.09.1891 à Albasera en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Gompel Sylvain, né le 03.06.1889 au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Gonzalez Manuel, né le 05.07.1885 à Valladolid en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Gracia Marcel Louis Michel, né le 21.08.1896 à Fontes dans l’Hérault ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Granado Victoriano, né en 1896 en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Grechy Grégoire, né le 05.01.1892 à Basoru en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Gros Albert, né le 07.03.1890 à Barcelone en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Gross Georges Adolphe, né le 29.04.1895 à Verviers en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Guillou François Corentin, né le 04.07.1887 à Quimperlé dans le Finistère ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Handel Ernest, né le 12.04.1872 à Vienne en Autriche ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Haupt Jean, né le 05.08.1882 à Bricen en Allemagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Hegelbach Louis René Montlouis, né à Neuchâtel en Suisse ; légionnaire à la compagnie hors rang du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Heil Louis, né le 06.04.1879 à Lucerne en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Hères Joseph, né le 15.04.1890 à Pierrefitte-Nestalas dans les Hautes-Pyrénées ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Hesry Constant Joseph, né le 03.01.1873 à Plumaudan dans les Côtes-d’Armor ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Hess Robert Jordan, né le 01.08.1892 à Berthaud en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Hofstetter Gustave, né le 05.10.1890 à Genève en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Houscht Georges Marcel, né le 01.08.1895 à Chamery dans la Marne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Hubert Ernest Maria Auguste dit Spadacini, né le 06.01.1889 à Tours dans l’Indre-et-Loire ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Hubert Jean, né le 14.04.1882 à Bâle en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Imhof Robert, né le 11.06.1884 à Venise en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Jackson Joe, né aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Jacobon Constantin, né en juin 1894 à Chypre en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Jacossen Axel, né le 27.06.1893 à Skalska au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Jorgensen Fritz, né le 23.04.1879 à Copenhague au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Juttel Ernest, né le 13.01.1895 à Liekirch au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Kacenelen Bernard Berish dit Vautrin, né le 29.08.1884 à Drohmirczany en Pologne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Katzer Rudolf, né le 23.05.1892 à Margruber en Autriche ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 07.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Kirazian Agop, né le 30.09.1886 à Rodosto en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Knopfler Jules Pierre Casimir, né le 09.06.1893 à Munich en Allemagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Koster Gérard, né le 21.08.1884 à Surrain en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Krahenbühl Ernest, né le 21.11.1882 à Signon en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Kupelian Takvoov, né le 01.01.1882 à Ismit en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Kuwiatkowski Jean, né en 1891 à Orewia en Pologne; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Lachaert Léon Henri, né le 29.03.1874 à Ledeberg en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Laravoire Alexandre, né le 11.07.1879 à Genève en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Larsen Niels Peter, né le 17.04.1891 à Mern au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué dans une rue du village le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Lasala Manuel, né le 09.02.1889 à Cinco-Olivas en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Lassus Emmanuel, né le 01.08.1884 à Montevideo au Uruguay ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Laux Joseph, né le 01.08.1882 à Esch-sur-Alzette au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France des suites de ses blessures le 04.07.1916 à Assevillers, dans la Somme.

Lebrune Etienne, né le 27.12.1893 en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Lemaitre Jean-Pierre, né le 25.04.1881 à Barcelone en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Lenethman Maurice, né aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Levine Pierre Isaac, né en 1890 à Vilna en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Liaudet Jules Emile, né le 06.04.1882 à Jeziey en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre et d’Assevillers, dans la Somme.

Lichtert Henri Joseph, né le 14.09.1876 à Anderlecht en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 sur le Chemin des Dames, près de Laffaux de Terny-Sorny dans l’Aisne.

Lieberman Simon, né le 06.03.1893 à Romnia-Belfart en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Lifschitz Samuel, né en 1895 en Russie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Lindahl Carl Johan Bernhardt, né le 09.01.1882 à Copenhague au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Lomellini, né en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Mabillard André, né le 18.02.1869 à Leus en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Magnin Firmin, né le 15.09.1889 à Martens en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Makejevitch Siloseh, né le 02.02.1883 à Thabatz en Serbie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Margot Oscar, né le 01.10.1882 en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 07.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Maria Joseph, né le 05.08.187 à Lipari en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Marindini Pierre Raymond, né le 27.02.1880 à Lamezzane en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Marousek François né le 28.11.1892 à Belsiec en Bohême et Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Martin Santiago, né le 19.02.1880 à Madrid en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 12.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Martinez Antonio, né en 1892 à Madrid en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 03.07.1916 à la Fontaine les Cappy, à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Marzel Antoine, né en 1891 à Valence en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; blessé au visage par une balle le 04.07.1916 ; tué par un éclat d’obus reçu dans la poitrine, le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Mélichar Charles, né le 18.01.1879 à Pzribasse en Bohême et Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Michaud Wilfred, né le 09.03.1885 aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué lors d’une contre-attaque le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Milésie Germain, né le 12.02.1887 à Caniglio en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Mollard Léon Alphonse, né le 16.06.1893 à Moréaz en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Monney Claude, né à Neufchâtel en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Morerod Eugène Alexis, né le 09.03.1893 à Chaux-de-Fonds en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Morgenegg Johan, né le 11.06.1891 à Soloshum en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Mornstein Jean, né le 19.10.1884 à Vreskovice en Bohême et Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Mudry François Joseph, né le 19.05.1887 à Lens en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Muller Alfred, né le 24.06.1891 à Lausanne en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Muller Joseph, né le 05.03.1892 à Anseli en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 07.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Musel Joseph Marius, né le 12.01.1896 à Saint-Victor-sur-Rheins dans la Loire ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Narvitz Siegfried, né le 01.05.1881 aux U.S.A. ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Navaro Joseph, né le 08.12.1885 à Bernimodo en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Olivarès Félix, né le 16.09.1879 à Henija en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Oliveira Luis França, né le 20.01.1892 à Rio-de-Janeiro au Brésil ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Paraskevopoulos Joannès, né en 1891 à Scopelo en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Perriraz John, né le 24.02.1891 à Liguerolle en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Persu Georges Octave René, né le 22.01.1893 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Pimenta Mario Gentil, né le 20.11.1894 à Lisbonne au Portugal ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Pincu Cher, né en 1891 à Isse en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 08.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Pipoz Charles, né le 13.05.1882 à Neufchâtel en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Piquet Edouard, né le 20.09.1883 à La-Chaux-de-Fonds au Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Pomidoro Pierre, né le 28.11.1882 à Sargama en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Powloff Nicolas, né le 01.11.1892 à Radomir en Bulgarie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme

Przevalski Alexandre, né le 28.01.1891 à Cezyra en Pologne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt dans le secteur de Dompierre dans la Somme.

Pucci Giuseppe, né le 17.11.1895 à Vermio en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Puerto Blas y Moliner, né le 07.10.1894 à Aliaga en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Ramoneda Torra Raymond, né le 11.09.1892 à Claveral en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Réguéna Joseph Manuel, né le 13.02.1894 à Bedas en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme, près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Richemont Victor Amédée, né le 30.10.1890 à Nasti en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Riesco Joseph Marie, né le 08.09.1892 à Portella en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Roggen Frédéric, né le 14.04.1884 à Savigny en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Rosenthal Bernard, né le 13.02.1892 à Galatz en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Rothmann Aage Constantin Thor, né le 16.10.1887 à Copenhague au Danemark ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Rudaz Léopold, né le 27.06.1889 à Vex en Suisse ; légionnaire à la 8e compagnie du R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Rustighi Ambert Ferdinand, né le 04.09.1881 à Massa en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Salazar Pratillo, né le 12.08.1888 à Villabascones en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Sanders Van Los Adrien, né le 03.07.1874 à Amsterdam aux Pays-Bas ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Santiago Jimenez, né le 20.01.1886 à Monterrey au Mexique ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Saraidarian Agop, né en 1887 à Constantinople en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Schmidli Edouard, né le 24.02.1894 à Witterswil en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre et d’Assevillers dans la Somme.

Schroeder Richard, né le 05.10.1890 à Bertrange au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Schwartz Oscar, né le 25.02.1894 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Schwartz Rubin, né le 14.11.1896 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Schwegler Charles Daniel dit Sidot, né le 25.11.1879 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Serra Antoine Raphaël, né le 28.10.1884 à Tissi en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 06.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme

Serra Enrique, né le 24.04.1894 à Barcelone en Espagne ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Simoès Pereira José, né le 28.05.1894 à Porto au Portugal ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Solomon Salomon Lévy, né le 29.06.1887 à Ubei-Guirgin en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Sorgel Oscar, né le 10.02.1887 à Saint-Gall en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Svenson Ivar, né le 18.10.1890 à Göteborg en Suède ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre, dans la Somme.

Spartopoulos Gabriel, né en 1892 à Trébizonde en Turquie ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 11.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Svoboda Joseph, né le 20.01.1887 à Prague en Tchéquie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire à la 1ère compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Szpunar Hippolyte, né le 10.08.1893 à Faujour en Autriche ; légionnaire à la 10e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Tanton Alphonse René, né le 04.03.1893 à Paris dans la Seine ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Télévatos Grégoire, né en 1893 à Chypre en Grèce ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Tenzaque Henry Eugène, né le 07.12.1896 à Genève au Suisse ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; disparu le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Tesler Mithau, né le 27.10.1891 à Bucarest en Roumanie ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Thalmann Siegfried, né le 04.07.1888 à Ruswil en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Thill Nicolas, né le 30.03.1892 à Dudelange au Luxembourg ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 05.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Thurmes Nicolas, né à Chiry-Ourscamps dans l’Oise ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Toguazzini Parsifal, né le 27.12.1894 à Piombino en Italie ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Tschinkel Bohumeï, né le 18.12.1882 à Stracsnix en Tchéquie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire à la 3e compagnie du R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 09.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Turinetti Joseph Bernard, né le 18.04.1881 à Turin en Italie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Vaintrob Osias, né le 11.12.1866 à Yassy en Roumanie ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Vander Straeten Edouard, né le 04.03.1844 à Tournai en Belgique ; légionnaire à la 9e compagnie du R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

Vanini Hilaire, né le 26.11.1889 à Agno en Suisse ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 08.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Vermunt Walti, né le 01.01.1889 à Saint-Gilles en Belgique ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Zabransky Ernest, né le 25.08.1879 à Jaromerice en Bohême-et-Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; mort pour la France le 04.07.1916 à Bray-sur-Somme près de Dompierre-Becquincourt, dans le secteur de Dompierre, dans la Somme.

Zibrid François, né le 16.12.1884 en Bohême-et-Moravie, rattachée à l’Empire autrichien ; légionnaire au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Parmi ces 226 légionnaires morts pour la France : quarante-six Suisses, vingt-cinq Espagnols, vingt Français, vingt Italiens, quatorze Belges, quatorze Autrichiens (dont six de Bohême-Moravie et quatre de Tchéquie), treize Roumains, douze Luxembourgeois, sept Américains, sept Danois, sept Turcs (dont trois Arméniens et quatre Grecs), six Grecs, six Russes, cinq Néerlandais, cinq Polonais, quatre Allemands, trois Portugais, deux Mexicains, deux Suédois, un Argentin, un Brésilien, un Bulgare, un Chilien, un Serbe, un Uruguayen et deux à nationalité imprécise.

 

Cot, lieutenant-colonel, nommé le 8 mai 1915 commandant du 2e Régiment de Marche du 1er Etranger ; blessé par un éclat d’obus lors de l’attaque du 9 mai 1915 ;  puis colonel nommé le 11 novembre 1915 commandant du R.M.L.E. Il quitte son régiment le 15 février 1917 pour prendre le commandement de la 70e Brigade d’Infanterie.

 

Cuiro Luis Lino, né le 16.04.1881 à Jerez-de-la-Frontera en Espagne ; il s’engage dans les rangs de la Légion étrangère en 1914, au bureau de recrutement d’Alger ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916, après un violent bombardement allemand, à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Demetz Georges, né le 02.08.1865 ; saint-cyrien de la promotion 1886-1888 ; il fait carrière en Tunisie, en Algérie et au Maroc ; colonel, chef de corps du 7e R.T.A. de janvier 1915 à janvier 1916 ; commandant la 2e Brigade de la Division marocaine en janvier 1916 à juin 1917 ; général de brigade le 29.06.1917 ; général de division le 24.06.1923 ; décédé en 1942.

 

Jagov Isaac, né le 22.07.1888 à Constantinople en Turquie ; il contracte un engagement dans la Légion étrangère en 1914, au bureau de recrutement de Paris-Central ; caporal au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 04.07.1916 à Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Marolf Gustave, né le 29.02.1884 à Genève en Suisse ; capitaine de l’armée suisse qui a demandé de servir dans la Légion étrangère pour lutter contre l’Allemagne ; nommé lieutenant à titre étranger par décret du 15.11.1914 ; capitaine par décret du 24.06.1916, commandant une compagnie de mitrailleuses du R.M.L.E. ; blessé au visage par une balle le 04.07.1916 ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 par un éclat d’obus reçu dans la poitrine, pendant l’attaque du village, à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme. Cité à l’ordre de la 6e Armée.

 

Mouchet Aimé Auguste, né le 13.01.1870 à Marseille dans les Bouches du Rhône ; chef de bataillon ; commandant le 3e bataillon du R.M.L.E. mortellement blessé lors des combats de Belloy-en-Santerre dans la Somme, le 4 juillet 1916 ; décédé le 05.07.1916 dans un hôpital d’évacuation.

 

Muller Edmond, né le 11.10.1885 au Locle en Suisse ; il s’engage dans la Légion étrangère en 1914 au bureau de recrutement de Nancy ; sergent au R.M.L.E. ; tué à l’ennemi le 05.07.1916 à Chaulnes au sud de Belloy-en-Santerre dans la Somme.

 

Piquet Edouard, né le 20.09.1883 à La-Chaux-de-Fonds au Suisse ; engagé volontaire à la Légion étrangère en 1914, au bureau de recrutement d’Orléans ; légionnaire au R.M.L.E. ; disparu le 04.07.1916 à Chaulnes près de Belloy-en-Santerre dans la Somme. Titulaire de la Croix de guerre avec étoile de bronze.

 

Puypéroux, général commandant la 5e brigade de la 3e D.I.C. ; nommé commandant de cette division le 28.06.1916.

 

Ruelland Clément Eugène, né le 06.09.1863 à Angers dans le Maine et Loire ; il participe aux campagnes d’Annam, de Tunisie, du Sahara, d’Algérie et du Tonkin ; en France depuis le 01.08.1914 ; chef de bataillon ; commandant le 1er bataillon du R.M.L.E., mortellement blessé lors des combats de Belloy-en-Santerre dans la Somme, le 9 juillet 1916. Décédé le 11.07.1916 dans l’hôpital général des Armées les Buttes près de Marcelcave dans la Somme.

 

Seeger Alan, né le 22 juin 1888 à New-York aux U.S.A., dans une famille aisée ; poète ; il s’engage le 24.08.1914. Affecté au 2e Régiment de marche du 2e Régiment Etranger puis au R.M.L.E. ; caporal légionnaire dans la 1ère section de la 2e compagnie du R.M.L.E. ; mort pour la France, tué à l’assaut le 4 juillet 1916 lors des combats de Belloy-en-Santerre dans la Somme ; son corps est mis en terre avec ceux des copains. Après la guerre, son père ne peut retrouver son corps ; alors, il offre une cloche à l’église de Belloy, tout juste reconstruite. Une cloche baptisée Alan Seeger. Ainsi la voix du poète n’est pas morte. Trois fois par jour, elle chante l’Angelus.

 

Verrier Paul, engagé volontaire le 13.03.1893, nommé caporal le 06.11.1893 ; sergent le 14.06.1896 ; après une affectation à l’Ecole d’infanterie de Montreuil, il est affecté au 2e R.M. du 2e Etranger le 13.10.1915, puis au R.M.L.E. un mois plus tard ; adjudant-chef à la 1ère compagnie du R.M.L.E. ; blessé le 09.07.1916 au sud de Belloy-en-Santerre par tris éclats d’obus ; décédé le 10.07.1916 à Villers-Bretonneux dans la Somme.

 

Waddell, chef de bataillon ; commandant le 2e bataillon du R.M.L.E. lors des combats de Verdun en avril 2016, de Belloy-en-Santerre en juillet 1916 et les combats d’Auberive en avril 1917.

 

Major Hubert Midy & Jean Balazuc P.P.P.P.

Sources principales

Texte du major Midy mis sur le site de la F.S.A.L.E. avec des extraits du J.M.O. du R.M.L.E.

La Légion Etrangère, Grandeur et Servitude – Historama N° spécial de novembre 1967.

La Charte.

La Légion Etrangère – Voyage à l’intérieur d’un corps d’élite – John Robert Young et Erwan Bergot – Editions Robert Laffont – 1984.

Le 3e Etranger - Philippe Cart-Tanneur et Tibor Szecsko – Editions du Fer à marquer – 1988.

Histoire de la Légion de 1831 à nos jours – Capitaine Pierre Montagnon – Pygmalion – 1999.

Histoire de la Légion Etrangère 1931-1981 – Georges Blond – Plon – 1981.

Site Mémoire des Hommes du S.G.A.

Site du Mémorial de Puyloubier.

Site MemorialGenWeb Mémorial du R.M.L.E. Base 1914-1918.

 

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 128 invités et aucun membre en ligne