FSALE
Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Saint Georges avec le 1er REC à Carpiagne

Quand se présente la célébration de Saint Georges pour les cavaliers, celle de Camerone n’est jamais bien loin ainsi que la Sainte Barbe des Sapeurs de Noël, les deux fêtes…

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

CAMERONE à VICHY: Amicales 03 - 63 et 42

Nous avions le souci comme toute Amicale d’Anciens légionnaires, digne de ce nom, de commémorer Camerone, un des rendez-vous incontournables de l’année. Cette année, les trois Amicales de la région…

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

Interviews de pensionnaires de l'IILE de Puyloubier

  J’ai en mémoire, une réelle émotion quand une émission de télévision présentait l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, l’édifice de solidarité légionnaire. Emotion, lorsque des pensionnaires sélectionnés et…

-->

Bezannes, l’une des communes de la Communauté d’agglomération de Reims rend hommage le lundi 4 juillet 2016, à 11 h 45,  au poète américain Alan Seeger, engagé dans la Légion étrangère et mort pour la France, le 4 juillet 1916. Cet hommage a lieu sur le mail Vert 2, chemin d’Ormes, près du groupe scolaire Sylvain-Lambert.

En août 1914, il  s’engage dans la Légion Etrangère avec une cinquantaine de compatriotes pour défendre Paris et la France. Alan rejoint le 2e Régiment Étranger à Toulouse. Le 4 octobre 1914, il est en Champagne et le 20 dans les Marais de Saint-Gond (Marne). Le 27, il se trouve à Fismes puis entre dans le département voisin de l’Aisne pour stationner à Cuiry-les-Chaudardes. Dès lors Alan Seeger est un combattant du Chemin des Dames, et cela jusqu’au 17 juin 1915.

A l’été 1915, Alan Seeger est en Haute-Saône puis à nouveau en Champagne. Malade de février à avril 1916 il est hospitalisé à Paris puis à Biarritz. Il regagne le front en mai, celui de la Somme. De mai à juillet il combat autour de Péronne et est tué le 4 juillet à Belloy-en-Santerre. Le 28 avril 1915 il envoie un long article au « New-York-Sun » dans lequel il décrit la vie quotidienne des troupes à Craonnelle, ce qu’il voit, ce qu’il fait dans ce village du Chemin des Dames.  Alan Seeger a combattu pour la France en référence à sa culture et en liens mémoriels avec La Fayette, il ne se bat pas contre l’Allemagne : «…je me suis rangé naturellement du côté où j’avais le plus d’obligations. Mais qu’il soit bien compris que je n’ai pas pris les armes par haine des Allemands ou de l’Allemagne, mais par amour pour la France. », mentionne-t-il, le 31 juillet 1915. A noter aussi que le collège de Vailly-sur-Aisne, dans le département de l’Aisne, porte son nom.

 

SOURCE  : L'UNION

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 406 invités et aucun membre en ligne