FSALE

Extraits du journal « le quotidien de Bel-Abbés »

DU BON

Le challenge d’athlétisme du 29 mai 1921 :

            Le challenge fut des plus réussis. Le niveau fut des plus relevés et de très belles performances ont été enregistrées, comme l’indiquent les résultats suivants. L’équipe du Sporting Club de Bel Abbés est deuxième derrière le 1er Etranger. L’équipe France/Maroc est 3ème.

            Assistance nombreuse et élégante. La fameuse musique de la Légion prêtait son concours.

            RESULTATS DES EPREUVES :

            -400 mètres : 1er VANDENBERG(Légion) 59 s-

            -800 mètres : 1er BISKOP(Légion)-2mn 19 s-

                                   -2ème ELIE(Légion)-

            -110 m haies : 2ème SCHMIT(Légion)-19 s 2/5-

            -Saut en hauteur sans élan : 2ème LUKANOVITCH(Légion) : 1m 30-

            -Saut en hauteur avec élan : 2ème LUKANOVITCH(Légion) : 1m 60-

            -Saut en longueur sans élan : 3ème WESTIN(Légion) : 2m82-

            -Saut en longueur avec élan : 2ème LUKANOVITCH(Légion) 5m 73-

            -Lancement du poids : 2ème WESTIN(Légion) 10m 45-

            -Lancement de la grenade : 1er SMINORFF(Légion) 64 m-

            -Relais 1600m (200-800-400-200) : 3ème Légion-

                                  

Nota : « Performances remarquables, sachant que ces épreuves se déroulaient sur piste sableuse, et les concurrents chaussés d’espadrilles en toile et semelles de corde. »

La distribution des prix eut lieu au café (illisible), sous la présidence du colonel BOULET-DESBARREAU, commandant le 1er Etranger.

 

….ET DU MOINS BON :

L’article de la presse algérienne (écho d’Oran du 14 décembre 1908) :

« Au mois de décembre 1908, 40 légionnaires en armes et munitions, de la 25éme compagnie du 2éme Etranger, qui s’étaient échappés de la caserne Hain-El-HAdjar, de Saïda, s’enfuirent dans la brousse, et dissimulés, envahirent un train de voyageurs, sur la ligne Saïda-Colomb-Béchar, pour ensuite lui faire rebrousser chemin.

L’un d’eux, qui s’était érigé en chef de la troupe, avait pour la circonstance adopté le nom de Pal, et était revêtu d’un uniforme de lieutenant (celui du lieutenant JAGLIESKI), qu’il avait dérobé.

Ainsi revêtu, il réquisitionnait pour la troupe gites et pitance, dans différentes fermes. On connait la suite de l’histoire, l’arrestation de la bande, son retour piteux et la parution devant le conseil de guerre d’Oran, qui leur octroya quelques années de prison.

Le pseudo lieutenant se vit infliger 20 ans de bagne. Pal, de son vrai nom KADOR, sujet de l’empereur GUILLAUME II, a donc été embarqué le 30 décembre à Alger, à bord du paquebot « La Loire », en partance pour les iles du Salut avec un convoi de forçats. »

Extraits du Figaro du 16 décembre 1908 :

« Les relation Franco-Allemande sont au plus mal. Le gouvernement allemand voit d’un mauvais œil l’engagement des Allemands dans la Légion étrangère. Des agents allemands infiltrés provoquent des désertions pour décrédibiliser la Légion. Une véritable agence de désertion, soutenue par le consulat allemand de Casablanca.

            On sait que ces soldats, tous de nationalité allemande, étaient incorporés depuis peu dans la Légion.

            Dans leur attaque du train, dans leurs traversée de villages, ils n’ont rien volé, ni pillé, contrairement aux dires de la presse algérienne. Une compagnie de légionnaires, de goumiers et des gendarmes les interceptèrent sans aucunes difficultés. A aucun moment les « mutins » n’ont été menaçants.

            Le chef de « bande » était un ancien officier Bavarois. »

                                               Major (er) MIDY-FSALE

                                               En charge de la mémoire.

 

                      

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 199 invités et aucun membre en ligne